Surf – Papara Pro Open – Cinq Tahitiens encore dans le coup

    mercredi 16 mars 2016

    Avec cinq représentants encore en course avant le quatrième round, la délégation tahitienne fait honneur à son rang même si le plus dur reste à venir face à une concurrence très forte sur le spot de Taharuu à Papara. Jocelyn Poulou, Steven Pierson, Taumata
    Puhetini, Mateia Hiquily et Enrique Ariitu sont prévenus.

    La deuxième journée de la compétition open s’est plutôt bien passée pour les surfeurs tahitiens même si huit d’entre eux ont vu leur parcours s’arrêter brutalement. La journée a débuté par la fin du deuxième round qui a permis à O’Neill Massin, Vehiatua Prunier et Enrique Ariitu de rejoindre leurs huit compatriotes déjà qualifiés pour le troisième round, alors que Teoro et Heifara Tahutini pouvaient ranger leur planche.
    Mais pour les nouveaux arrivants dans ce troisième round, et alors que la houle était encore plus timide que la veille, les affaires allaient se compliquer par la suite puisque O’Neill Massin et Vehiatua Prunier, tous deux dans la septième série en compagnie de Enrique Ariitu, étaient éliminés alors que ce dernier passait au tour suivant derrière le Hawaiien Shayden Paccaro. Bien plus tôt, la première série offrit une autre confrontation épique avec trois Tahitiens à la lutte et le Sud-Africain Matthew McGillivray, qui se qualifiait devant Mateia Hiquily, Ariihoe Tefaafana et Lorenzo Avvenenti.
    Ce fut plus facile pour Taumata Puhetini et Steven Pierson arrivés tous deux premiers dans leurs séries respectives. Steven, opposé aux métropolitains Marc Lacomare et Nomme Mignot et au Japonais Taichi Wakita, dominait sa série en prenant le plus de vagues dont la mieux notée
    (8,25 pts) grâce à un tube sorti de nulle part. Une spécialité du surfeur qui avait fait de même lors de l’édition précédente. Le local du spot s’offrait donc un 14,65 points et se qualifiait avec Marc Lacomare pour le
    quatrième round.
    Taumata Puhetini, lui, était face à son compatriote Jocelyn Poulou et aux Hawaiiens Kai Mana Henry et Billy Kemper. Les deux Tahitiens ont occupé les deux premières places du début à la fin laissant leurs adversaires sur le carreau. Parmi ceux-ci, on retrouvait Kai Mana Henry, le vainqueur de la Rangiroa Pro. Le “chargeur” à la carrure imposante n’était clairement pas à son avantage sur les faibles vagues de Taharuu.  
    Aujourd’hui, pas de compétition pour les open, puisque rendez-vous est donné aux juniors filles et garçons à partir de 9 h 30. Si les conditions le permettent, on devrait connaître les noms du champion et de la championne à la fin de la journée.

    David Chang Chen Chang

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete