Habillage fond de site

SURF (Pipe Master) – Michel Bourez arrache sa qualification direct pour le troisième tour

jeudi 15 décembre 2016

michel bourez

Michel Bourez récompensé pour son énergie dans l’eau alors que les vagues ne sont pas extraordinaires. (Photo WSL / Tony Heff)

 

Michel Bourez s’est bien démené, hier à Hawaii sur le spot de Pipeline, pour remporter sa série dans le premier tour de la Billabong Pipe Masters.

Opposé à deux Australiens, le 12e mondial Adrian Buchan et le 28e Davey Cathels, le surfeur tahitien (13e au classement WCT) a obtenu in extremis la meilleure note : 14,24 sur 20, soit seulement un centième de plus que Buchan (14,23) et un point de mieux que Cathels (13,23).

Avec cette victoire dans le round 1, Michel Bourez est directement qualifié pour le round 3, tandis que ses deux adversaires du jour devront surfer demain le round 2 (repêchage) pour espérer poursuivre la compétition.

Pourtant, la partie n’était pas gagnée pour Michel Bourez à douze minutes de la fin de sa série hier après-midi.

Alors que ses deux concurrents avaient déjà atteint leur total final, le Tahitien stagnait à 7,00 points, malgré une belle activité dans les vagues de Pipeline. Même la vague notée 6,77 à dix minutes de la fin le maintenait deuxième. Ce n’est qu’à six minutes du buzzer que « The Spartan » a sorti le grand jeu : une vague surfée avec quatre manœuvres que les juges ont visiblement appréciées. Il lui fallait un 7,46 sur 10 pour passer premier, les juges l’ont noté 7,47 !

 

Pas d’enjeu sauf le spectacle

 

Michel Bourez est bien récompensé pour son énergie dans l’eau, alors que les vagues sur le spot de Pipeline ne sont pas encore extraordinaires. La période d’attente a duré plusieurs jours avant le début de la compétition.

Les organisateurs espèrent une houle de nord-ouest un peu plus solide pour demain combinée à du vent onshore. Cela pourrait améliorer les conditions de surf et le spectacle.

La Billabong Pipe Masters est la dernière des onze étapes du circuit mondial professionnel. Pour Michel Bourez, l’enjeu est faible. Il peut, pour l’honneur, tenter de finir dans le top 10 mondial.

Mais il ne sera pas sur le podium, et il sera sans difficulté dans les 22 premiers du classement mondial directement qualifiés pour le championnat 2017.

Quant au titre, il a déjà été attribué à John John Florence. Le Hawaiien, qui surfe à domicile avec le maillot jaune du champion, est le grand favori des Billabong Pipe Masters 2016.

Il n’a fait qu’une bouchée hier de ses deux rivaux Jadson André et Gavin Beschen. 

 

Benoît Buquet

 

capture-decran-2016-12-15-a-07-53-46

 

265
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete