Surf – Retour en force de Mateia Hiquily

    mardi 28 février 2017

    Mateia Hiquily

    Mateia Hiquily a été autoritaire de bout en bout sur le spot de Manly Beach. (Photo : WSL/Kelly Cestari)

    C’était une machine ! Hier sur le spot de Manly Beach en Australie, Mateia Hiquily a détruit ses adversaires du round 1 de la Australian Open of Surfing (QS 6 000).

    Le Tahitien faisait sa première apparition sur le circuit du Qualyfying Series après avoir fait l’impasse sur la Maitland and Port Stephens Toyota Pro, une autre épreuve australienne QS 6 000, la semaine dernière.

    Disputée dans des conditions médiocres avec une mer agitée et des vagues pas très consistantes, il fallait donc la jouer très technique, hier, à Manly. Et à ce jeu-là, le maestro se nomme Mateia !

    Pourtant, il y avait du costaud face à lui, au round 1, en la personne du roublard Aritz Aranburu, ancien pensionnaire du Championship Tour et demi-finaliste de la Volcom Pipe Pro cette année, ainsi que deux trublions que sont Dean Bowen (Aus) et Tristan Guilbaud (Fra).

    Conquérant, agressif, Mateia a rapidement assuré ses points grâce à deux vagues magnifiquement travaillées et saupoudrées… de talent.

    Assurant sa qualification avec 15,06 points (7,83 et 7,23), loin devant ses adversaires du jour : Dean Bowen (13,03 pts), Aritz Aranburu (12,93 pts) et Tristan Guilbaud (9,50 pts), Mateia fait donc une entrée en matière fracassante après avoir quelque peu loupé sa saison précédente (88e).

    Aujourd’hui, au round 2, il va falloir l’union sacrée car Mateia retrouve Mihimana Braye, et seront tous les deux opposés à deux maestros métropolitains, Joan Duru et Charly Martin. Et eux aussi savent battre la mesure.

    Joan a terminé quatrième du QS en 2016 et a ainsi intégré le Championship Tour cette saison. Charly a certes eu un peu plus de mal avec une 80e place, mais le Guadeloupéen a de la ressource. Ça s’annonce énorme et il y aura forcément des déçus…

    Mateia pourra toujours se motiver, tout comme son compatriote, en se remémorant cette date du dimanche 15 février lorsque le Tahitien a fait éclater au grand jour son talent, ici-même, avec une finale malheureusement perdue face à l’Américain Kolohe Andino. Mais il est des défaites qui sonnent comme des victoires…

    Des victoires que devaient tenter de décrocher Taumata Puhetini et O’Neill Massin, hier soir, au round 1 de l’épreuve australienne. Et pas question que la mécanique s’enraye.

     

    M.Tr.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete