Surf – Rip Curl Pro Bells Beach : Bourez à la recherche du plaisir

    mercredi 23 mars 2016

    La Rip Curl Pro Bells Beach est la deuxième épreuve du Championship Tour. Michel Bourez compte bien réussir un bon résultat en Australie dans une compétition qui le boude depuis 2011.  Après son élimination au troisième round de la Quiksilver Pro Gold Coast, l’épreuve inaugurale du CT, le Tahitienest treizième mondial.

    La Rip Curl Pro Bells Beach, qui commence aujourd’hui, n’a pas laissé un souvenir agréable à Michel Bourez la saison dernière. Et pour cause, le Tahitien y avait été éliminé dès le deuxième tour par l’ancien “rookie” hawaiien Keanu Asing.
    Pire encore, il suffit de jeter un coup d’œil furtif dans les archives du classement mondial pour s’apercevoir que Bells Beach et Bourez, ça fait deux. En effet, Il faut remonter en 2011 pour trouver “Spartan” briller sur les spots de Outside Bells, The Bowl
    et Little Rincon avec un huitième de finale à la clé. Depuis
    cette date glorieuse, ça a été morne plaine pour le Tahitien qui a subi quatre éliminations dès le deuxième round. Une bien maigre pitance pour  celui qui a terminé  à la 22e place mondial lors du dernier excercice.
    Mais, cette année, “Spartan” a un réel besoin de frapper un grand coup pour enfin prendre du plaisir à Victoria (État d’Australie), mais pas seulement.   Michel veut  engrager un maximum de points pour lancer sa saison et viser le Top 5… Un titre ne serait pas de refus !
    Et sans être transcendent, son début de saison est prometteur.
    La semaine dernière sur la Gold Coast, lors de la Quiksilver Pro, Michel Bourez a ravivé ses espoirs engloutis la saison dernière par une grave blessure le privant de deux épreuves du CT. Ce début de flamme aperçu à Snapper Rocks ne demande qu’à flamber.
    Chanceux mais surtout puissant lors de son premier round face aux deux Australiens, Adam Melling et Julian Wilson, il avait dû courber l’échine, au round suivant, face au surpuissant hawaiien John John Florence… La chance fuyant quelque peu le Tahitien avec quasiment aucune vague à se mettre sous la dent. Et dans ce job, même la malchance est une faute professionnelle.
    Michel Bourez doit maintenant remobiliser sa fougue et son inébranlable confiance en l’avenir où un hypothétique sacre mondial l’attend. Certes, pour l’instant, le Tahitien n’insuffle pas la même intensité qu’il y a deux ans avec sa formidable cinquième place et ses deux premières victoires sur le CT (Margaret River et Rio Pro)… Il nage encore dans le trouble. Ses adversaires du premier round sont connus : Tim Stevenson, meilleur local des trials –sa participation n’était pas encore confirmée hier– et Adriano de Souza, qui fait peur… C’est le champion du monde en titre. Et à y regarder de plus près, on s’aperçoit que le Brésilien n’est pas rassasié.
    À Snapper Rock, bien qu’éliminé en quart de finale par le futur vainqueur Matt Wilkinson (Aus), Adriano a encore de la rage
    à revendre…

    Les “outsiders” en embuscade

    Il y a ceux qui devront ronger leur frein : Owen Wright (Aus),  Bede Durbidge (Aus), Alejo Muniz (Bre),  Filipe Toledo (Bre) et Jack Freestone (Aus) sont tous “out” pour des blessures diverses.
    Les Australiens Adam Melling et Stu Kennedy et les Hawaiiens Sebastian Zietz, Dusty Payne et Mason Ho n’en demandaient pas tant. Ces outsiders n’ont pas l’intention de faire de la figuration à Bells Beach et comptent bien distiller leur rage… C’est parfois pire de les affronter. On se souvient que l’an dernier, la wildcard Mason Ho avait atteint les demi-finales de la Billabong Pipe Masters s’offrant de nombreuses grosses pointures. Le champion en titre australien Mick Fanning  et le Hawaiien Keanu Asing devront se le coltiner… Prêts à affronter la menace Ho ?
    Et que dire  du vainqueur des trials de Bells Beach lundi. Le Guadeloupéen Timothee Bisso a “tout fracassé”… Et ce n’est sûrement pas fini. “Ce sera un honneur pour moi de me mesurer aux meilleurs surfeurs de la planète. J’ai hâte.” Le Brésilien Gabriel Medina et l’Américain Conner Coffin sont également prévenus.

    MTr.

    Programme

    • Round 1
    (aujourd’hui si les conditions
    le permettent)
    * Série 1
    – Jérémy Florès (Fra), Caio Ibelli (Bre), Davey Cathels (Aus)
    * Série 2
    – Julian Wilson (Aus), Stuart Kennedy (Aus), Adam Melling (Aus)
    * Série 3
    – Italo Ferreira (Bre), Kanoa Igarashi (USA), Dusty Payne (Haw)
    * Série 4
    – Gabriel Medina (Bre), Conner Coffin (USA), Timothee Bisso (Fra)
    * Série 5
    – Mick Fanning (Aus), Keanu Asing (Haw), Mason Ho (Haw)
    * Série 6
    – Adriano de Souza (Bre), Michel Bourez, Tim Stevenson (Aus)
    * Série 7
    – Kelly Slater (USA), Kai Otton (Aus), Alex Ribeiro (Bre)
    * Série 8
    – Joel Parkinson (Aus), Taj Burrow (Aus), Sebastian Zietz (Haw)
    * Série 9
    – Matt Wilkinson (Aus), Kolohe Andino (USA), Miguel Pupo (Bre)
    * Série 10
    – Nat Young (USA), Adrian Buchan (Aus), Ryan Callinan (Aus)
    * Série 11
    – Josh Kerr (Aus), Wiggolly Dantas (Bre), Matt Banting (Aus)
    * Série 12
    – John John Florence (Haw), Jordy Smith (AFS), Jadson Andre (Bre)

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete