Surf – “Spartan” prêt pour le combat

    vendredi 19 août 2016

    billabong

    Michel Bourez est déterminé à aller le plus loin possible, chez lui, à Teahupoo. (Photo : WSL/Kelly Cestari)

     

    Billabong Pro Tahiti (16e édition)

     

    Après une cérémonie d’ouverture colorée et émouvante, hier matin à Teahupoo, la seizième édition de la Billabong Pro Tahiti démarre officiellement aujourd’hui sur le spot de Havae.

    Pour autant, les 36 surfeurs qualifiés ne devraient pas chevaucher la fameuse mâchoire avant demain. Cela en raison des conditions de vagues qui ne sont pas optimales ces derniers jours du côté de la Presqu’île.

    La houle devrait par contre s’améliorer à partir de lundi selon les prévisions de la WSL, la ligue mondiale de surf, organisatrice du Championship Tour.

    Cela laisse donc le temps aux meilleurs surfeurs de la planète de se reposer et surtout d’aiguiser leurs armes pour cette septième étape du circuit Pro à laquelle deux surfeurs tahitiens participent : Michel Bourez et Hira Teriinatoofa.

    Ce dernier, qui ne fait pas partie des professionnels, s’est qualifié lors des trials qui se sont déroulés, dimanche à Teahupoo. Il affrontera, au round 1, le Hawaiien John John Florence, deuxième mondial, ainsi que l’Australien Davey Cathels (23e).

    L’autre Tahitien en lice est bien évidemment le surfeur professionnel Michel Bourez.

     

    Le Spartiate contre la Légende

     

    “Spartan” retrouve, cette année, la mâchoire qui l’avait croqué l’an dernier à l’entraînement, lui infligeant une fracture à la main et des problèmes au dos.

    Mais le Tahitien, qui avait dû déclarer forfait par la suite sur deux étapes du CT (Rio et Fidji) en raison de cette mésaventure, entend bien reprendre le contrôle de “son” étape pour y obtenir un meilleur résultat que l’an dernier (7e).

    Il assure être fin prêt pour ce rendez-vous (lire l’interview), d’autant qu’il affronte, dès le premier round, la légende vivante du surf, l’Américain Kelly Slater actuellement 19e et l’Australien Matt Banting (31e).

    L’an dernier, le “King” avait terminé cinquième à Teahupoo pour une neuvième place finale. Cette saison, c’est bien plus compliqué pour le multiple champion du monde (11) qui a fait deux fois 25e (Gold Coast et Margaret River en Australie), mais il a néanmoins réalisé un podium en finisant troisième à Fidji.

    Matt Banting lui a été encore plus médiocre avec trois places de treizième et trois de 25e. À préciser que, l’an dernier, l’Australien avait manqué les six dernières étapes du CT pour cause de blessure.

    Jérémy Florès, vainqueur l’an dernier et actuellement 31e, sera-t-il en mesure de conserver son titre cette année ? Verra-t-on enfin un Tahitien brandir le trophée sur ses terres ? Pour le savoir…

     

    Jean-Marc Monnier

     

    Retrouvez son interview dans notre édition du jour.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete