Surf – Les Tahitiens gonflés de certitudes

    mercredi 15 mars 2017

    surf

    Les Tahitiens sont certes “à la cool” mais n’oublient pas que leur objectif premier est la victoire finale. Lequel y arrivera ? (Photo : Charles Taataroa)

    Ils ont résisté à des adversaires oppressants avant de monter en puissance. Le Team fenua s’est lancé dans la bataille du Papara Open Tahiti, hier, avec rage et détermination.

    Malgré quelques couacs aux rounds 1 et 2, l’armada locale était présente en force au troisième tour de l’épreuve locale disputée sur le spot de Taharu’u à Papara.

    Cette épreuve du Qualyfying Series cotée 1 000 points était l’occasion pour certains de se faire les dents face à l’artillerie lourde étrangère.

    Dans des petites conditions de vagues, les outsiders tahitiens n’ont pas fait semblant et ont réussi, pour certains, à faire basculer le rapport de force à leur avantage. C’est le cas de Teiva Mare, Tereva David, Mauiki Raioha et Jocelyn Poulou qui se sont qualifiés au troisième round.

    Quant aux favoris locaux, ils ont pris également leur responsabilité en assurant leur présence au même stade avec aplomb. C’est le cas de Mihimana Braye, Heremoana Luciani, vainqueur de la Air Tahiti Rangiroa Pro la semaine dernière, et Ariihoe Tefaafana. Ces trois-là s’affronteront dans une série explosive et seront accompagnés du Hawaiien Kaimana Jaquias.

    Il y aura aussi les inoxydables Steven Pierson et surtout Hira Teriinatoofa qui a fait preuve d’un grand réalisme pour se sortir des griffes de trois Hawaiiens, dont Olamana Eleogram, le finaliste de Rangiroa.

     

    O’Neill Massin sorti dès le round 2

     

    Un réalisme qui a également propulsé Taumata Puhetini sur le devant de la scène, lui qui avait dû quitter prématurément les siens au round 3 aux Tuamotu. Vainqueur à Papara en 2015, le triple champion des Trials à Teahupo’o (2010, 2014, 2015) compte bien récupérer son bien abandonné l’an dernier au détriment du Français Dimitri Ouvré.

    Mateia Hiquily, au rendement famélique pour l’instant sur le QS avec comme seul fait d’arme une 25e place à la Australian Open of Surfing (QS 6000), n’a pas manqué d’arguments hier pour rejoindre ses potes au round 3. Sa saison est-elle enfin lancée ? L’avenir nous le dira. En tout cas, il est lui aussi gonflé de certitudes.

    Un seul couac, mais de taille, l’élimination surprise de O’Neill Massin au round 2. Le meilleur Tahitien actuellement derrière Mihimana Braye (41e) sur le circuit QS végète à la 69e place et ne pourra donc pas compter sur l’étape locale pour faire fructifier ses points. En effet, O’Neill s’est fait éjecter du spot de Taharu’u par le Hawaiien Shayden Pacarro et le Tahitien Tereva David. Cette performance tranche avec sa demi-finale de Rangiroa.

    Le Team fenua peut être ébranlé, mais non pas abattu. Ils sont encore onze au round 3 à défendre bec et ongle leur territoire.

    Le spot de Papara devrait accueillir aujourd’hui les phases finales des épreuves juniors.

    Après la rouste reçue chez les garçons lundi, chez les filles, ça a été kif-kif, à une surfeuse près. Vahine Fierro, la survivante, va tenter de remporter, aujourd’hui, “son” épreuve. Mais la Hawaiienne Summer Macedo, son adversaire en demies, sera là pour lui rappeler qu’elle est la tenante du titre.

     

    M.Tr.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete