Habillage fond de site

Surf – Teahupo’o sera la dernière épreuve au calendrier des championnats du monde

vendredi 27 octobre 2017

C’est seulement  après l’épreuve de Teahupoo qui clôturera la saison régulière que l’on connaîtra les cinq ou six surfeurs  qui participeront à la phase finale qui déterminera  le champion du monde  sur une seule épreuve, probablement en Indonésie. (Photo : WSL/Domenic Mosqueira)

C’est seulement après l’épreuve de Teahupoo qui clôturera la saison régulière que l’on connaîtra les cinq ou six surfeurs qui participeront à la phase finale qui déterminera le champion du monde sur une seule épreuve, probablement en Indonésie. (Photo : WSL/Domenic Mosqueira)

À partir de 2019, Teahupoo clôturera le calendrier du circuit mondial de surf… de la saison régulière.

La World Surf League, entreprise responsable de l’organisation des épreuves constituant le Championnat du monde de surf (CT) ainsi que celles de la ligue d’accès à l’élite (QS) révolutionne drastiquement son calendrier.

C’est le commissaire délégué de la WSL, Renato Hickel, qui a annoncé la nouvelle mercredi à un journal portugais, relayée par plusieurs sites Internet.

Dans cette nouvelle formule, qui verra l’instauration d’une saison régulière et d’un play-off pour l’attribution du sacre mondial, Hawaii ouvrira la saison avec le Pipe Master et Teahupoo la clôturera.

“Le plan est de commencer la saison 2019 en février à Hawaii (où elle se termine jusqu’à présent, NDLR) et de la conclure en septembre à Tahiti”, annonce Renato Hickel.

En plus d’une saison raccourcie, certaines étapes actuelles pourraient disparaître. Il s’agirait de celles se déroulant au Brésil, à Fidji, à J-Bay en Afrique du Sud, à Trestles en Californie et en France. Mais pour l’instant, l’interrogation reste entière.

Par contre, c’est une réponse par l’affirmative en ce qui concerne les spots de Pipeline à Hawaii, Teahupo’o à Tahiti, Margaret River, Bells Beach et Snapper Rocks en Asutralie, Peniche au Portugal et en Indonésie, la petite nouvelle, qui fera office d’épreuve finale.

On aurait pu penser que la passe de Havae devienne le théâtre du sacre du champion du monde. Eh bien non ! Pas de “Teahupoo Master” pour les braves.

L’épreuve tahitienne sera effectivement la dernière épreuve… de la saison régulière. Ça reste quand même très bon à prendre car c’est dans cette passe mythique que seront désignés les cinq ou six meilleurs surfeurs du Championnat qui se déchireront pour le graal.

Pour Pascal Luciani, membre de l’organisation de la Billabong Pro Tahiti et ancien président de la Fédération de surf : “C’est une bonne chose que Teahupoo clôture le circuit mondial car ça va générer plus d’audimat auprès des internautes et à la télévision, car les enjeux seront importants. C’est à Teahupo’o que l’on connaîtra les surfeurs qualifiés pour l’ultime affrontement quant à l’attribution du titre mondial. C’est pas mal quand même.”

 

Des QS de fin de saison beaucoup plus relevées

 

Pour les surfeurs tahitiens qui sont actuellement à Hawaii pour une épreuve du circuit du Qualifying Series, ils  n’ont pas encore étudié le projet de la WSL sur le fond, trop occupés à aiguiser leur planche.

Taumata Puhetini, lui, a tout de même eu une  petite pensée pour Michel Bourez (seul Tahitien sur le CT qui n’a pu être joint hier). “Ça fera de belles vacances pour Michel Bourez. Il pourra être le reste de l’année avec sa petite famille.”

C’est sûr qu’avec une saison qui se termine en septembre, c’est royal. Sauf que si Michel se retrouve dans les choux dans le CT, il devra jouer les prolongations dans le QS, comme l’explique Renato Hickel : “Ceux qui ne parviendront pas à se maintenir via le CT pourront immédiatement se concentrer sur le QS en fin d’année.”

En effet, l’essentiel des épreuves du QS seront délocalisées sur les derniers mois de l’année, lors du premier semestre.

Heremoana Luciani s’inquiète quand même de ce nouveau format pour les QS : “Celles de fin d’année seront forcément très relevées par la forte présence des surfeurs du CT qui auront terminé hors de la bulle requalificative et qui auront les crocs pour se requalifier via le QS”.

De toute façon, Il va falloir se plier à la nouvelle règle du jeu. 

 

M.Tr. avec le blog Planète Surf

 

 

270
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete