Suspicion de tuberculose : un bateau de pêche placé en quarantaine

    samedi 23 avril 2016

    Jeudi, l’arrivée d’un bateau de pêche, le Shen Ghang Fa 18, a provoqué un petit vent de panique au port. L’embarcation, dans laquelle travaillent quinze pêcheurs de trois nationalités différentes, est arrivée jeudi soir. Un des marins, un Indonésien, se plaignait de maux de ventre assez importants et la direction de l’agence maritime a immédiatement demandé à Europe Assistance de prendre en charge le malade.

    Sur place, le premier diagnostique est tombé : suspicion de tuberculose. Immédiatement, le malade a été pris en charge pour être soigné en chambre individuelle à l’hôpital de Taaone. Les quatorze autres marins ont été équipés de masques de protection et ont été placés, sur leur bateau en quarantaine.
    Le bateau aurait dû repartir hier matin pour poursuivre sa campagne de pêche. Au lieu de cela, c’est à quai que les premiers contrôles ont été effectués.

    Trois médecins de la veille sanitaire ont pris les hommes en charge puis les ont conduits à la clinique Cardella, où chacun d’entre eux a passé différents tests dont des prises de sang et des radios des poumons.
    “Une mesure qui n’arrive quasiment jamais”, expliquait hier un proche de l’affaire. “Cela fait des années que je travaille dans le secteur maritime. Nous avons des personnels blessés en mer, des personnes à évasaner, mais, c’est bien la première fois qu’un tel événement se produit.”
    La mise en quarantaine est donc bien une mesure de précaution prise de façon exceptionnelle. D’autres personnes sur le port témoignaient hier. “Si les symptômes avaient été communiqués plus tôt, le MRCC et Europe Assistance auraient été contactés plus tôt, quand le bateau était encore en mer”, expliquait-il.

    Hier, les premiers résultats étaient rassurants sur l’état de santé des quatorze marins indonésiens, chinois et fidjiens restants. Ils doivent encore attendre lundi prochain, les résultats complets des examens pratiqués.
    Le marin indonésien malade est, quant à lui, placé à l’isolement pour au moins une semaine, le temps de vérifier lui aussi l’état d’avancée de la maladie, si tuberculose il s’agit.
    Dans l’après-midi pourtant, nous avons pu constater sur place des allées et venues à l’extérieur de la part des marins et qu’aucune surveillance n’est mise en place.

    Le Shen Ghang Fa 18 est un longliner, navire de pêche, sous pavillon chinois. Son port d’attache est à Shengzhen.
    Bateau récent, il a été construit en 2013 et peut contenir jusqu’à 18 personnes à bord. Sa principale activité est la prise de thons. Il est capable d’en stocker dans ses cales 263 m3.
    Selon les derniers chiffres émanant de l’Organisation mondiale de la santé, même si le virus de la tuberculose se fait moins, présent, il a encore tué en 2014 près de 1,5 million de personnes dans le monde.
    Plus de la moitié de ces cas se sont produits en Chine, en Inde, en Indonésie, au Nigéria et au Pakistan.

    Bertrand Prévost

    DavidR 2016-04-25 10:19:00
    C'est ce genre de bateau qui pille les ressources de poissons dans le Pacifique. Coulez-le! Et renvoyez l'équipage en Chine, l'océan vous dira MERCI. Mais pour cela il faut en avoir, et vous n'en avez pas! surtout qu'il ne faut pas froisser la Chine qui va acheter la Polynésie? Le thon va disparaitre. Et les Chinois auront les derniers thons, à prix d'or! La Tuberculose, on s'en fout, personne n'en meurt ici, car on a des soins de santé high tech et gratuits!!! . La disparition du thon à cause des Asiatiques, c'est plus grave selon moi....
    FENUAHERE 2016-04-24 21:06:00
    Oui, entièrement d'accord. Ce bateau n'a rien à faire dans les eaux du fenua. Haere i rapae !
    rto33 2016-04-24 10:29:00
    Si c'est celui de la photo, c'est un véritable rafiot que ce navire soit disant construit en 2013 mais 2 ans à braconner dans le pacifique et dans les eaux protégées du fenua çà use la coque.. Qu'on le raccompagne manu militari hors de nos eaux ,dans cette affaire on passe pour des mangues à secourir tout et gratuitement..Aidons plutôt nos pêcheurs locaux avec cet argent gaspillé..Fiu de jouer les bons samaritains !!
    LEGION 2016-04-23 14:02:00
    Qu'est ce qu'ils foutent dans nos eaux, c'est exactement le type de bateau de pêche qui va tout rafler le poisson chez nous. Pendant qu'on se focalise sur celui -ci, y'en a peut- être une trentaine qui profite actuellement au dessus des marquises ou ailleurs. En plus ils amènent des saloperies .... Ces gens, ils ne visent pas que les thons, ils ramassent tout ce qui bougent dans la mer. ""haere atu i rapae"".
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete