Sydney: 1 500 personnes aux obsèques d’Andrew Chan

    vendredi 8 mai 2015

    Vive émotion ce midi dans l’église de la Hillsong Church à Sydney. Un peu trop vive, d’ailleurs, estime le journaliste Neil Mitchell, qui dénonce « cette mise en scène ». L’ancien trafiquant de drogue australien repenti a été exécuté en Indonésie le 29 avril, aux côtés de Myuran Sukumaran et de 6 autres condamnés. Il avait 31 ans.
    Juste avant de mourir, Andrew Chan a laissé une dernière lettre, lue par Michael, son frère. En voici un extrait : « Ce sont mes dernières minutes sur Terre et je chante Halleluiah. J’ai fait une bonne course, je me suis bien battu, et je suis arrivé en vainqueur, en tout cas aux yeux de Dieu. Demandez-vous ce que je vous ai transmis. C’est ça qui déterminera ma postérité. » 
    Autre dernière lettre : celle de la femme d’Andrew Chan. Deux jours avant d’être fusillé, le condamné a en effet épousé sa fiancée indonésienne, Febyanti Herewila. Elle a lu sa dernière lettre à son mari lors des funérailles, et le public s’est levé pour l’applaudir. Ne pas hurler avec la meute… c’est ce qu’a décidé Neil Mitchell, un présentateur radio connu en Australie : il a une émission sur une radio privée de Melbourne, 3AW et la semaine dernière il a annoncé qu’il ne diffuserait pas en direct les funérailles d’Andrew Chan : « Le cirque médiatique qu’on a connu au moment de l’exécution de Chan et Sukumaran va reprendre. La cérémonie est menée par l’église évangélique Hillsong. Ils ont embauché une agence de relations publiques pour organiser la cérémonie, qui diffuse la cérémonie en direct sur Internet et offre les images de l’enterrement aux médias. Tout cela est mis en scène. L’église Hillsong fait de l’autopromotion grâce à cet enterrement.  C’est presque obscène. Car Andrew Chan n’est pas un héros. Ce qu’il a fait dans la deuxième partie de sa vie est certes admirable, mais c’était quand même un criminel. »
     Les obsèques de Myuran Sukumaran auront lieu demain, également à Sydney. Aujourd’hui, la mère de Myuran Sukumaran a publié sa lettre ouverte au président indonésien. Elle reproche à Joko Widodo de ne pas avoir eu le courage de la rencontrer avant l’exécution de son fils.
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete