Habillage fond de site

Taekwondo – Dix Tahitiens vont combattre à Lyon

mercredi 12 avril 2017

tkd

Les dix jeunes sélectionnés ont répondu présents. Ils iront en immersion deux jours à l’Insep à Paris. (© Benoît Buquet)


La sélection de Tahiti s’envole aujourd’hui pour les Championnats de France cadets et juniors de taekwondo, à Lyon les 22 et 23 avril. L’objectif est de faire mieux que l’an dernier : les jeunes Polynésiens avaient glané trois médailles en 2016. Après la compétition, l’équipe tahitienne aura droit de passer deux jours en immersion à l’Insep à Paris.

À la chasse aux médailles ! Dix jeunes taekwondoïstes du fenua prennent l’avion aujourd’hui en direction de la France. Ils doivent participer, les 22 et 23 avril à Lyon, aux Championnats de France cadets et juniors de taekwondo. Un mois et demi après les titres de champion de France seniors de Raihau Chin et Waldeck Defaix, les jeunes pousses polynésiennes ont des modèles à imiter.

“L’année dernière, avec sept compétiteurs, on avait obtenu deux médailles d’argent (Hanitea Patere et Tauhere Prieur) et une médaille de bronze (Dylan Largeteau). Cette année, on va faire beaucoup mieux”, promet la présidente de la Ligue régionale de taekwondo de Polynésie française, Myrthana Tiaoao.

L’équipe est entraînée par Gabriel Largeteau, 4e dan de taekwondo, assisté par Roger Tuira (3e dan) et Noho Pautu (2e dan).

“La sélection est composée des meilleurs dans leurs catégories à Tahiti, ceux qui sont sortis des compétitions organisées par la Ligue dans l’année. Nous avons commencé des entraînements avec la sélection il y a deux mois au dojo de Manu Ura”, explique Myrthana Tiaoao.

Ils auront une dizaine de jours, entre l’atterrissage et la compétition, pour s’acclimater et s’entraîner dans la région de Lyon. Les Championnats de France se dérouleront au Palais des sports de Gerland samedi 22 et dimanche 23 avril.

 

Deux jours en stage à l’Insep

 

La présidente de la ligue polynésienne se félicite que “les dix jeunes sélectionnés aient répondu présents”, malgré la difficulté financière d’un tel déplacement : “Ce sont essentiellement les clubs qui financent, en organisant des manifestations pour récolter des sous”, explique-t-elle.

L’attrait du déplacement est renforcé par le partenariat avec la Fédération française de taekwondo (FFTDA) : “Après la compétition, on remonte sur Paris et les dix Tahitiens vont faire un stage d’immersion de deux jours à l’Insep avec l’équipe de France. Cela permettra qu’ils aient déjà un aperçu de la manière dont évoluent les sportifs de haut niveau en France.”

La fédération française devrait ensuite venir en Polynésie française du 24 au 31 mai. “On mettra en place un stage d’arbitrage pour se former aux nouvelles règles et aux nouveaux logiciels. Le président de la Fédération française de taekwondo Denis Odjo, devrait venir sur le territoire.”

 

Benoît Buquet

 

tkd

 

 

876
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete