TAHA’A – Inauguration à Hurepiti de la première partie du projet de l’Église protestante maohi

    lundi 27 juillet 2015

    Samedi, ce sont près de 2 000 personnes ont été conviées à l’inauguration de l’école pastorale protestante, installée dans la baie de Hurepiti. C’était la conclusion d’un long chemin pour un projet qui date de 1971. Après sa validation en 2001 le chantier avait démarré en 2008. L’objectif de cette grande cérémonie était de remercier les fidèles pour leur implication, tant financière que dans la main d’œuvre qu’ils ont apportée au chantier, issue des huit arrondissements du fenua. Une centaine de travailleurs a œuvré pour la réalisation des maisons, provenant de Moorea, Huahine, Tahiti, Bora Bora, en renfort de Taha’a, sous la direction de l’entrepreneur, Mario Holman. Pour l’occasion, ce sont près de 1 500 personnes qui sont arrivées des quatre coins du Pays, de métropole et de l’étranger, parmi lesquelles des représentants du gouvernement avec à leur tête, le président du Pays. Édouard Fritch a chaleureusement salué l’assemblée, sans oublier la délégation de France, venue pour honorer  “l’unité de l’Église, qu’elle soit de Polynésie, de France, de Suisse, ou d’ailleurs”.

    Vocation agricole et sociale

    Après quatre heures de discours et ovations, les délégations religieuses et gouvernementales se sont dirigées vers le chantier pour la visite des lieux. Le site compte en tout 16 fare F3 et 4 fare F4 (hébergement des professeurs) , deux fare potee serviront de de salle de réunion et de classe. Il devait aussi y avoir l’inauguration du temple situé aux abords de la baie, mais suite aux caprices du temps, le bâtiment ne sera terminé qu’en novembre. Chaque fare a coûté 5 millions de francs. Financement et main d’œuvre de ce chantier ,sont entièrement réalisés sur fonds privés de l’Église. On peut parler d’un véritable retour aux sources et à la terre pour l’école pastorale puisque l’histoire a débuté il y a 88 ans à Taha’a. John Taroanui Doom, président du Conseil œcuménique des Églises, a rappelé comment a eu lieu l’acquisition du terrain. sur lequel est bâtie la nouvelle école pastorale. L’Église protestante avait acheté cette parcelle de 300 ha à Monsieur Morillot pour la somme 30 millions de Fcfp, payé à l’époque, sur 4 ans sans intérêt. Dès le départ ce terrain avait une vocation agricole et sociale, afin de “garder les enfants du 4e arrondissement sur leur terre au lieu de les voirpartir à Papeete ou ailleurs.” L’école pastorale d’Hermon était à l’étroit à Tahiti d’où ce projet de bâtir ailleur et surtout, de retourner à la terre : “Il ne s’agit pas de ne prêcher que l’Évangile, il faut aussi s’ancrer dans la terre. Cela a fini de sceller les décisions. C’est un endroit où l’on peut progresser dans la culture, d’où les projets discutés au sein de l’Église depuis près de 20 ans maintenant. Notre but est de fixer les jeunes dans le Pays. La suite des projets sur ce site est donc, à moyen terme le collège agricole.”Après cette visite, les 2 000 participants ont partagé un gigantesque tamaaraa. À partir d’hier et pour une semaine, a débuté le 131e synode, auquel une centaine de responsables religieux de l’Église protestante maohi se retrouveront afin de débattre des sujets d’actualité.

    De notre correspondante, Anne-Laure Lépine

        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete