Habillage fond de site

Taha’a – Mobilisation pour sauver le jardin de corail

jeudi 1 décembre 2016

jardin corail

Le jardin de corail, un magnifique aquarium géant à ciel ouvert, est un joyau naturel situé dans le lagon de Taha’a, et qui fait la fierté de la population de l’île vanille. (Photo : T Atger/LDT)

 

 

La création d’un comité de gestion est nécessaire pour mettre en place plusieurs actions de sensibilisation et de protection du “jardin de corail”. Une réunion multi acteurs, s’est déroulée pour sauver et préserver ce magnifique joyau situé dans le lagon de Taha’a.

 

Le mercredi 23 novembre à la mairie de Haamene a eu lieu une réunion entre plusieurs acteurs locaux, du milieu du tourisme, du Pays, et de la Commune pour trouver des solutions concernant le lagon de Taha’a et principalement, le jardin de corail situé à Tapu Amu.

Des habitants de Tapu amu et quelques-uns des propriétaires du motu que les visiteurs traversent pour rejoindre le point de départ du jardin de corail étaient également présents à cette concertation.

Plusieurs élus avaient fait le déplacement. On notait la présence de Matahi Laughlin maire adjoint de la commune de Taha’a, Nick Atger le maire de Faaaha, le tavana de Hipu Tefaatau Verdon, le tavana de Tapu Amu, Pascal, Sylvie 4e adjointe de la commune. Les partenaires touristiques étaient aussi présents : le directeur du Vahine Island, le directeur technique de l’hôtel Le Tahaa, Tama du Tiare Breeze, Marie Tucker, représentante du West Coast Charters.

La sauvegarde de ce site motivait aussi la présence de Patricia Hart qui, dans le cadre du programme intègre est en collaboration avec Caroline Vieux du Service de l’environnement en charge d’apporter une aide et une assistante à ce projet, Karynn Mi You, de la Diren (direction de l’environnement), Enoha, de la direction des ressources marines, etc.

 

Création d’un comité de gestion

 

Le jardin de corail de Taha’a attire les visiteurs du monde entier, mais pour combien de temps encore ? Aujourd’hui, il est plus que nécessaire de préserver ce magnifique site, un joyau naturel où du fait d’une fréquentation non encadrée, règne une insécurité des baigneurs par temps de forte houle, un surcroit de passages qui entraîne des disputes entre les touristes et les habitants, des dégradations et la pollution du lagon : trop de crème solaire, de surpêche, de nourrissage des poissons, nuisent à l’équilibre des lieux.

Aucune règle n’a été mise en place dans le lagon, le mouillage des voiliers et des bateaux à moteurs doit être reconsidéré. Devant ce constat alarmant, il est important et urgent de trouver des solutions adaptées à chaque problème rencontrés.

L’un des objectifs de cette réunion était avant tout, de créer un comité de gestion concernant uniquement le problème du jardin de corail. Les intervenants et prestataires touristiques de Taha’a, un représentant du domaine foncier, un représentant des bateaux et voiliers, des pensions de famille, d’hôtelleries et petites hôtelleries, les habitants de l’île, les pêcheurs, sont invités à y participer.

Durant cette première concertation, tout le monde a pu donner son avis, des opinions parfois s’opposaient. Devant l’urgence du problème, un plan de gestion a été établi et a pour objectif de suivre une orientation en matière de gestion du site.

L’unanimité s’est faite sur le besoin de de travailler en bonne communication, et de travailler sur les règles de la fréquentation, de définir le statut juridique du site, par consultation des propriétaires du motu, et de recueillir l’avis du Pays sur ce projet.

Ce sera au comité de gestion de prendre des mesures nécessaires pour la mise en place sur tous ces espaces, d’un contrôle des terrains, de la surveillance, des balisages, de l’implantation des panneaux de sensibilisation, et distribution des flyers etc.

Concernant la partie administrative, plusieurs acteurs sont concernés :   la Diren peut par exemple, aider à mener des études scientifiques sous réserve des crédits disponibles. pour terminer ce débat “Action  jardin de corail”, Matahi Laughlin a proposé à l’assemblée de refaire une autre réunion vers le mois de janvier 2017, pour discuter de l’évolution des évènements et de la suite à donner au projet.

 

De notre correspondante Teumere Atger

 

capture-decran-2016-12-01-a-08-19-57

capture-decran-2016-12-01-a-08-20-03

1832
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete