Taharuu : l’association de riverains saisit la justice pour suspendre les travaux

    vendredi 22 avril 2016

    Le juge des référés du tribunal administratif a décidé, ce vendredi, de la poursuite des travaux d’aménagement de la rivière Taharu’u, à Papara, rejetant par là même, la demande de l’association de riverains.
    Les membres de Ia Ora Taharu’u avaient saisi le magistrat, une procédure d’urgence, pour obtenir la suspension du chantier lancé “à la hussarde”, selon leur avocat Me Mickaël Fidèle. Les riverains s’inquiètent surtout, aujourd’hui, de la réalisation d’un “bassin dégraveur” constituant, selon eux, “une menace pour l’environnement”.
    Le juge des référés n’a pas fait droit à leur demande considérant qu’il n’y avait pas de caractère d’urgence, le magistrat ayant été saisi récemment, soit “14 mois” après le début des travaux lancés en février 2015.

    “Si l’association Ia Ora Taharu’u invoque des ‘conséquences graves et irréversibles sur l’environnement’”, écrit-il en outre dans sa décision, celle-ci “ne conteste pas sérieusement la nécessité de réaliser des travaux sur la rivière”.
    Selon Claudine Tuarau, qui vient de céder sa place de présidente de l’association, les habitants de la vallée ne sont effectivement pas opposés à un aménagement du site, mais ils estiment le projet “surdimensionné”. “Depuis 2015, le lit de la rivière continue de baisser et le courant est de plus en plus fort. Les riverains voient leurs terrains partir”, a-t-elle témoigné à l’audience.
    Le représentant du Pays a dit comprendre l’inquiétude des habitants mais a ajouté que ces travaux avaient uniquement pour but d’assurer leur “sécurité”.

    Ce qu’a confirmé un conseiller du ministère de l’Équipement, lui aussi présent : “Un bassin dégraveur correctement géré n’a pas d’incidence sur le milieu. Il s’agit d’une zone où l’on élargit le cours d’eau et où l’on diminue la pente. C’est une volonté de concentrer le lieu de curage sur un seul endroit pour laisser la végétation revenir ailleurs”.
    “Ce chantier comporte cinq tranches”, a poursuivi son homologue du Pays. “Nous en sommes en train de finir la troisième. Il est possible qu’il y ait des conséquences néfastes tant que tout n’est pas fini. Mais c’est une situation temporaire”.

    J.-B. C.
     
     

    TEPA 2016-04-22 15:50:00
    En ce moment les rivières débordent à cause de la fin de saison des pluies. Et quant les rivières seront sorties de leur lit et inonderont les maisons, on dira que le PAYS n'aura rien fait pour éviter cette catastrophe.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete