Tahiti à l’honneur aux 11e Assises de l’économie de la Mer

    mercredi 4 novembre 2015

    Depuis 11 ans, le cluster maritime français et le groupe de presse Le Marin/Ouest France organisent les Assises de l’économie de la mer. Elles regroupent chaque année l’ensemble des décideurs privés et publics de l’économie maritime française, pour deux jours de conférences, tables rondes et travaux spécifiques. Pour cette onzième édition, ce sont plus de 1 800 participants qui viennent de se réunir les 3 et 4 novembre à Marseille.
    Pour la toute première fois, un membre du gouvernement de la Polynésie française était invité en séance plénière à s’exprimer devant l’ensemble des participants. C’est donc tout naturellement le ministre de la Relance économique et l’Économie bleue, Teva Rohfritsch, qui a répondu présent.
    L’ensemble des secteurs d’activités liés à la mer, de la flotte de commerce aux ports, de la construction navale aux industries nautiques, en passant par la pêche, l’aquaculture, les énergies marines, la défense et la recherche, mais également les administrations spécifiques, représentent collectivement plus de 300 000 emplois au niveau national, pour près de 70 milliards d’euros de production chaque année.
    Ces Assises constituent chaque année le meilleur point de rencontre et d’échanges tant avec les dirigeants des plus grandes sociétés industrielles et commerciales comme ceux des start-up les plus innovantes, avec les établissements de formation et de recherche, qu’avec les responsables politiques de l’Etat, de la Marine nationale, et de l’administration.
     
    Une opportunité pour la Polynésie française
     
    Interviewé conjointement avec Annick Girardin, secrétaire d’État au Développement de la Francophonie et Jean D’Amour, ministre délégué aux Transports et à l’implantation de la Stratégie Maritime du Gouvernement du Québec, Teva Rohfritsch a pu présenter l’état de l’économie bleue au fenua, les diverses opportunités de développement, et la vision du gouvernement notamment pour les secteurs du transport maritime, de la pêche, de l’aquaculture, des énergies marines, ou du tourisme de croisière.
    Son intervention et ses réponses aux questions auront permis de rappeler que la « France de la Mer » — plutôt que les « Outre-mers » — et notamment la Polynésie, constitue la première composante de la maritimité nationale, et que les investisseurs du Pacifique, d’Asie ou d’Amérique, ne doivent pas être les seuls à croire au potentiel de ces territoires, et s’engager dans des projets audacieux. Il a rappelé également que les acteurs polynésiens au sein de chaque secteur élaborent aujourd’hui des stratégies offensives pour le développement de leurs filières, avec le gouvernement qui en assure la cohérence d’ensemble, tant au titre des investissements en infrastructures, des réglementations diverses qu’en outils de gestion et de suivis adaptés.
    En marge de sa prise de parole publique, les membres de la délégation de Polynésie issus du Cluster Maritime de Polynésie française, et Teva Rohfritsch ont rencontré durant deux jours les plus hauts responsables de l’économie maritime : le Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, M. Vidalies, le Chef d’Etat-major de la Marine nationale, Bernard Rogel, les dirigeants de grands groupes tels que DCNS, Le Ponant ou CMA-CGM.
    Comme l’indiquait Frédéric Moncany, président du Cluster Maritime Français : « la parole de la Polynésie a permis aussi de dynamiser ces Assises, de démontrer que la communauté française du Maritime doit regarder sans cesse au-delà des frontières de l’hexagone. Les défis à relever, dans le Pacifique notamment, sont autant d’opportunités qu’il faut considérer avec attention au regard de l’acceptabilité sociale des projets à porter ; avec le respect des cultures et de l’environnement ; et avec détermination afin de contribuer pleinement à la relance économique des territoires français du Pacifique ».
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete