Habillage fond de site

Tahiti ira aux Mini-Jeux en décembre

lundi 23 janvier 2017

jeux du pacifique

La délégation tahitienne aux Jeux du Pacifique en 2015. (©archives LDT)


 

Une demande de subvention de 30 millions de francs pour le déplacement aux Mini-Jeux du Vanuatu en décembre prochain a été déposée au ministère des Sports, a assuré Tauhiti Nena, samedi lors de l’AG du COPF encore tendue.

 

“Avec ou sans les moyens, c’est sûr qu’on se déplacera” aux Mini-Jeux du Pacifique, au Vanuatu en décembre 2017, a affirmé samedi matin Tauhiti Nena, lors de l’assemblée générale du Comité olympique de Polynésie française, à l’amphithéâtre de l’IJSPF à Pater.

Alors que la ministre des Sports Nicole Sanquer avait affirmé mardi soir que son ministère n’a pas reçu de demande de subvention pour le déplacement à ces Mini-Jeux, le président du COPF a répondu samedi matin avoir déposé le dossier -une demande de subvention de 30 millions de francs- la semaine dernière : “On a eu la réponse des fédérations seulement en décembre. Il reste la fédération de football qui n’a pas encore répondu. Le dossier, avec tous les justificatifs, a été déposé au ministère la semaine dernière par le trésorier Bernard Costa, donc on s’étonne que la ministre ne soit pas au courant. Maintenant, il est vrai qu’on attendait également le vote de l’AG. Et à l’unanimité, les fédérations soutiennent bien sûr le fait qu’on doit participer aux Mini-Jeux.”

Onze disciplines ont répondu à l’appel du COPF : l’athlétisme, le tir à l’arc, le judo, le beach-volley, la boxe, le golf, le karaté, le rugby à sept, le tennis, le tennis de table et l’haltérophilie.

“Cela devrait représenter une délégation de 150 à 200 personnes, athlètes et officiels, et un budget d’environ 30 millions de francs Pacifique”, a estimé Tauhiti Nena samedi matin, avant d’ajouter : “On espère que le gouvernement nous soutiendra. Mais avec ou sans les moyens, c’est sûr qu’on se déplacera.”

Bref, une tempête dans un verre d’eau et une nouvelle démonstration de l’absence totale de communication entre le COPF et son ministère de tutelle.

 

Sourde oreille

 

Ce n’est d’ailleurs pas le seul sujet à propos duquel Tauhiti Nena fait la sourde oreille. Alors que Apolosi Foliaki, président de la Fédération polynésienne de rugby, a demandé dans un courrier du 21 septembre 2016 son adhésion au COPF, Tauhiti Nena ne s’y résout pas : “Deux fédérations d’une même discipline au sein d’un comité olympique, ça n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Les athlètes qui veulent participer aux jeux n’ont qu’à adhérer à la fédération de Charles Tauziet.”

Au cours de la réunion samedi matin, Michel Sommers, président de la fédération de natation, a défendu l’idée que “rien dans les textes ne s’y oppose” et que “cela permettrait de réunir les deux fédérations au sein d’un comité olympique qui pourrait être un médiateur”.

Tauhiti Nena refuse aussi de travailler avec la Fédération de boxe anglaise. Le chemin de la réconciliation est encore plus long dans ce cas puisque Tauhiti Nena, qui n’a pas peur des conflits d’intérêt, est lui-même président de la Fédération polynésienne de boxe, concurrente et membre du COPF.

Un dernier dossier est resté sans réponse samedi : la demande de Titaua Maurin, présidente de la fédération d’athlétisme, d’être entendue par l’assemblée générale du comité olympique. Suspendue en février 2016 par le COPF pour ses fonctions dans l’association Tahiti Nui Pacific Games avec laquelle le COPF est en conflit judiciaire, Titaua Maurin avait demandé, dans un courrier du 20 avril 2016, que l’assemblée générale l’entende en appel comme le prévoient les statuts. Cela n’a pas été inscrit à l’ordre du jour et aucune décision n’a été prise à ce sujet.

Par contre, Tauhiti Nena, bon orateur, a largement fait profiter l’assemblée de ses griefs contre la ministre des Sports. Michel Sommers a exprimé des regrets en quittant l’assemblée : “Il y a beaucoup de politique là-dedans : Tauhiti est président d’un parti, Nicole est dans un autre parti. Je pense que la politique a pris le dessus et que le sport en pâtit.”

 

Benoît Buquet

 

Capture d’écran 2017-01-23 à 08.24.42

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

183
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete