Tahiti n’accueillera pas les Jeux du Pacifique en 2023

    mercredi 11 mai 2016

    La décision est tombée hier en fin d’après-midi, à Port Vila (Vanuatu), une annonce qui fait mal alors que le monde du sport polynésien est déjà secoué par les résultats en demi-teinte des équipes de va’a en championnats du monde, en Australie. Tahiti n’accueillera pas les Jeux du Pacifique en 2023.

    C’est par 11 voix contre dix que les îles Salomon ont remporté la timbale. Souriants avant-hier sur les photos après avoir pourtant passé des mois à se contredire et à s’invectiver, Nicole Sanquer, ministre des Sports, et Tauhiti Nena, président du Comité olympique de Polynésie française (COPF), devaient faire grise mine alors que de lourds espoirs reposaient sur l’organisation de ces jeux.

    Des espoirs sportifs évidemment car recevoir une telle compétition, c’est un attrait indéniable pour tous les amateurs de sport. Mais surtout des espoirs économiques. Hier, se sont envolés plusieurs millions de francs. Création d’emplois dans le cadre de la rénovation des stades, augmentation de la consommation sur place et remplissage des avions et des hôtels pour trois semaines.

    Après l’accueil des prochains championnats du monde de va’a et après la fructueuse expérience de l’organisation de la Coupe du monde de beach soccer, Tahiti voit lui filer sous le nez l’organisation des Jeux du Pacifique.
    Hier soir déjà pointaient des phrases d’agacement sur le maigre dossier des îles Salomon, mais aussi les premiers reproches.

    Les Salomon, contre les règles de la charte, auraient changé des éléments de leur dossier à la dernière minute. La gratuité des logements, mais aussi des repas aux athlètes, aurait même été évoquée, tout comme la gratuité des transports pour 50 personnes de chaque fédération.

    Le 11 mars pourtant, le président du Conseil des Jeux Vidhya Lakhan et son directeur Andrew Minogue avaient apporté de l’espoir aux Polynésiens.
    La visite sur place avait alors été jugée “très positive” par les intéressés. Durant trois jours, ils avaient rencontré toutes les instances politiques et sportives du territoire afin de s’assurer de leur soutien sans faille à la candidature pour l’organisation de l’édition 2023.
    “On se rapproche de notre but, il nous reste maintenant à continuer le travail de lobbying que ce soit par le président du Pays, par l’État et par le COPF aussi. Ce sera une victoire pour le mouvement sportif et pour le Pays”, déclarait alors Tauhiti Nena. Pour le coup, c’est loupé.

    Seule bonne nouvelle, hier, Tahiti sera le seul pays associé du Comité olympique national d’Océanie à être invité aux Jeux d’Asie, au Turkménistan, en 2017.
    À défaut de médailles, cela fera déjà une belle balade aux athlètes.

    Bertrand Prévost

    ldpdt 2016-05-11 17:47:00
    S'ils ont tricher (les iles Salomon) Boycotons ces jeux.
    N'y allons pas
    Gardons nos sous pour mieux que cela
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete