Habillage fond de site

Tahiti Pearl Regatta : Les îles Sous-le-Vent et la voile en fête

lundi 6 mai 2019

La cérémonie inaugurale de la 16e TPR est prévue demain matin, à Uturoa (Raiatea). Les épreuves en lagon et en haute mer débuteront jeudi. Photo : DR

La cérémonie inaugurale de la 16e TPR est prévue demain matin, à Uturoa (Raiatea). Les épreuves en lagon et en haute mer débuteront jeudi. (Photo : DR)


Environ 300 régatiers sont attendus pour la 16e édition de la Tahiti Pearl Regatta. C’est le rendez-vous de la compétition, du tourisme nautique, de la détente et de la fête. Chaque jour, une escale dans un lieu différent et une soirée festive thématisée.

C’est un rendez-vous désormais très attendu, chaque année, à cette période : la Tahiti Pearl Regatta (TPR). À la fois le rendez-vous de la compétition, du tourisme nautique, de la détente et de la fête, l’événement – créé en 2004 – séduit chaque année de nombreux “voileux” ou bandes d’ami(e)s.

Il est passé de neuf équipages lors de sa première édition, à 53 équipages en 2013. Mais d’une année à l’autre, la moyenne se situe autour d’une quarantaine.

Pour bon nombre de participants, la TPR est devenue un rituel : l’occasion de casser le quotidien, de se retrouver sur l’eau pour se faire plaisir entre compétiteurs et/ou amis. “Dépaysement” garanti…

Car la TPR, c’est tout ça : un savant mélange des genres avec des étapes au large et dans les lagons, un mix de compétition et de fête, la rencontre d’une flotte bigarrée allant des bolides de course aux pirogues à voile. C’est aussi un mélange et une rencontre des cultures, avec des équipages venus de tous les horizons, des archipels du fenua et de l’étranger.

 

300 régatiers attendus

 

Environ 300 régatiers sont attendus pour cette 16e édition. L’aire de jeu : Les îles Sous-le-Vent. Certains sont des habitués de la régate : originaires de Raiatea ou de Tahiti, ils ont l’avantage d’une bonne connaissance du plan d’eau et des vents locaux.

D’autres viennent de loin pour revivre l’aventure TPR, comme l’équipage californien des Silicon Touristes ou le Néo-zélandais Rumpus.

Parmi les nouveaux inscrits, on retrouvera, cette année, le navigateur Armel Tripon, vainqueur de la Route du Rhum 2018 en Multi50, qui aligne un équipage franco-futunien en Diam 24.

Sera également présent un équipage hexagonal qui naviguera sous les couleurs de Club Faune Voyage, une agence de voyages métropolitaine, qui propose des packages touristiques spécial TPR.

La cérémonie inaugurale est prévue demain matin, à Uturoa (Raiatea). Les épreuves en haute mer se dérouleront ainsi : jeudi les équipages feront Raiatea-Huahine, et vendredi ils reviendront (en espérant que le vent soit au rendez-vous) vers Raiatea. Samedi, ce sera le fameux tour de Taha’a, particulièrement tactique. Chaque jour, c’est donc une escale dans un lieu différent et une soirée festive thématisée.

Pendant dix ans, la TPR a été jumelée aux majestueuses Voiles de St-Tropez, un partenariat qui a permis dix échanges d’équipages entre les deux régates.

Nouveauté, cette année : l’organisation a souhaité se recentrer sur le bassin Pacifique et le triangle polynésien, en proposant un partenariat au Royal New Zealand Yacht Squadron (RNZYS) d’Auckland.

Une nouvelle page s’ouvre donc pour la TPR : un jumelage avec la Jack Tar Regatta sur le même principe d’échange d’équipages et de partage de compétences.

Le gagnant du Grand Prix TPR 2019 sera ainsi invité à régater sur un voilier du RNZYS, lors de la Jack Tar Regatta, en mars 2020.

 

YR

 

tamatoa cowan TPR 2019

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Que pensez-vous du projet réalisé par Guy Laliberté sur l'atoll de Nukutepipi ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete