Tahiti pourrait récupérer les Jeux de 2019

    jeudi 18 mai 2017

    Omnisports Jeux 2019

    Après Port Moresby en 2015, les XVe Jeux du Pacifique auront-ils lieu à Tahiti en 2019 ? Rien n’est encore acté. (© archives sports)


    Le royaume de Tonga s’est officiellement retiré hier de l’organisation des Jeux du Pacifique pour 2019. Tahiti, qui était candidat pour les organiser, pourrait finalement les récupérer. À deux ans de l’échéance, le challenge semble difficile à relever en raison des financements qu’il faudrait trouver.

    C’est confirmé, Tonga a décidé de ne pas organiser les Jeux du Pacifique en 2019. Candidate à l’époque pour organiser ces XVIe Jeux, Tahiti a donc été contacté pour savoir si le Pays serait toujours partant. Mais à deux ans de l’échéance, le challenge s’avère difficile à relever, même si cela ne semble pas impossible a priori.

    “Rien n’est impossible, mais les financements qui doivent aller avec représentent un gros point d’interrogation étant donné que ces dépenses n’ont pas été prévues”, expliquait-on hier du côté du ministère des Sports. “Les travaux n’ont pas été prévus, et à deux ans, cela risque d’être très compliqué. Car il faudrait remettre aux normes les infrastructures d’athlétisme, la piste, la piscine olympique et toutes les salles de sports collectifs et autres terrains. Nous n’avons presque plus rien qui soit aux normes fédérales internationales. Donc tout est encore à faire”, précise le cabinet de la ministre Nicole Sanquer.

     

    “Démarrer demain et travailler 24h/24”

     

    Les crédits pour toutes ces rénovations et constructions éventuelles resteront en effet à trouver, si tant est que le Conseil des Jeux adresse une demande officielle au Pays, ce qui n’est pas encore fait. “Si c’est le cas, il faudra y réfléchir, mais la question du financement est primordiale, même chose pour l’hébergement. On ne peut pas s’avancer sur une position du gouvernement car il y a de gros enjeux derrière. Et en deux ans, faire tous les travaux nécessaires, ce serait très compliqué, sauf si on s’y met demain et que l’on travaille 24 heures sur 24”, conclut le ministère des Sports.

    Et pour une fois, celui-ci semble être en accord avec Tauhiti Nena qui lui aussi pense que le challenge pourrait être relevé, même si les difficultés sont importantes mais pas insurmontables (voir ci-dessous). Tahiti, qui s’était fait souffler les Jeux de 2019 au profit de Tonga, puis ceux de 2023 au profit des îles Salomon, aura-t-il finalement sa revanche ? Rien n’est encore sûr, mais beaucoup vont l’espérer, même si la Nouvelle-Calédonie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée seraient également en lice pour récupérer ces XVIe Jeux abandonnés par Tonga.

     

    Jean-Marc Monnier

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete