La Tahitienne : plus de 6 000 femmes toutes solidaires !

    dimanche 12 mars 2017

    La Tahitienne

    Une fois de plus ce samedi, les femmes ont fait la démonstration de ce qu’était un véritable élan de solidarité ! Avec un chiffre d’inscription de plus de 6 000 féminines, “La Tahitienne” ne cesse de grandir. Un succès qui va sans doute obliger les organisateurs à prévoir quelques aménagements lors de la prochaine édition.

    Chaque année, lorsqu’approche “La Tahitienne”, tout le monde se pose la même question : va-t-on voir encore les chiffres de participation progresser ? Eh bien on ne devrait pas se la poser car, depuis seize ans, les femmes ont toujours apporté la même réponse…

    En montrant leur formidable élan de solidarité –elles étaient plus de 6 000- envers leurs congénères malades ou hospitalisées, en apportant leur contribution à l’A.P.A.C (Association polynésienne d’aide aux personnes atteintes du cancer), elles permettront d’améliorer le quotidien de ces femmes qui ont tant besoin de ces attentions que représentent des massages, des soins esthétiques et bien d’autres choses.

     

    Solidarité et plaisir

     

    Avec un parcours de seulement trois kilomètres, l’épreuve a été volontairement prévue pour être accessible à toutes, y compris les marcheuses.

    Alors on vient pour apporter sa contribution pécuniaire, mais aussi pour se faire plaisir, la plupart du temps en groupe. Et lorsqu’on atteint un tel chiffre de participation où justement il est quasi impossible de courir dès lors qu’on est au-delà des 500 premières participantes, on ne fait aucun complexe pour faire le pas et s’inscrire et se noyer dans la foule.

    La course en elle-même n’est qu’anecdotique. Certes, les premières se mesurent entre elles et se battent pour la victoire mais l’Ascep, club organisateur, a pris le parti de récompenser toutes les participantes par un lot de cadeaux identique. Et cela est d’ailleurs un véritable exploit, relevé grâce à des donateurs extrêmement généreux.

    Bien sûr, quelques-unes, tirées au sort, sont reparties des jardins de la mairie de Pirae avec de superbes lots, billets d’avion, séjours en hôtels de luxe… Mais ce n’était que le fait du hasard, et pour que le souvenir de cette participation soit exceptionnel.

     

    Victime de son succès

     

    Alors que les dernières participantes s’élançaient à peine, Mathilde et ses camarades les plus rapides étaient déjà sur le trajet retour. Et comme l’an passé déjà, les meilleures étaient contraintes de se frayer un passage parmi la foule des marcheuses.

    Pour Évelyne Ramond, la présidente de l’Ascep, cet énorme succès populaire est à la fois une grande satisfaction, mais aussi la cause de quelques angoisses. Car il n’est pas facile de gérer un tel rassemblement. Et ce n’est que lorsque la dernière participante franchit enfin la ligne d’arrivée que le stress redescend d’un cran.

    Alors chaque année, à l’heure du bilan, on cherche les aménagements ou les améliorations possibles. Faudrait-il en arriver à échelonner les départs ? Faudrait-il en arriver à limiter le nombre de participantes ?

    Ce serait dommage. Pour l’heure, la belle fête de la solidarité permettra sans aucun doute de délivrer un chèque dépassant les quatre millions de francs à l’A.P.A.C. et c’est bien cela le plus important.

     

     

    Gérard Verdet

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete