Habillage fond de site

Tahitiny Lab, le technobus à portée de tous

lundi 7 août 2017

maiko mou (DR)

À 38 ans, Maiko Mou souhaite construire un projet qui réunit toutes ses compétences et ses passions. (© DR)


Pour la seconde édition du concours pour l’innovation numérique de la direction générale de l’économie numérique (DGEN), seize idées ont retenu l’attention du jury. Le 18 août, les noms des gagnants seront dévoilés. En attendant, La Dépêche de Tahiti présentera chacun de ces projets. Voici celui de Maiko Mou : un atelier numérique sur roues.

Pour cette seconde édition du concours pour l’innovation numérique organisé par la direction générale de l’économie numérique (DGEN), Maiko Mou a eu l’idée d’allier technologie et mobilité. Son projet, Tahitiny Lab, prononcé Tahi-taïny Lab s’inspire des Fab-Lab, qui fleurissent un partout sur le globe.

“On en voit aux abords des universités surtout, mais aussi près des pôles de recherches”, précise le porteur de projet.

Contraction de “Fabrication” et “Laboratory”, un “FabLab” est littéralement parlant en français : un laboratoire de fabrication.

Comprenez, un espace composé d’un arsenal de machines et d’outils pour réaliser un peu tout et n’importe quoi. 

Le concept ne date pas d’hier puisqu’il a vu le jour à la fin des années 1990 à l’université américaine du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Il était organisé sous la forme d’un cours intitulé “How to make (almost) everything”. “L’objectif principal de ce cours était de démocratiser les processus de conception, de prototypage et de fabrication d’objets.” Voici donc en pratique ce qu’est un “FabLab”.

Ainsi, pour le concours de la DGEN,  Maiko Mou a choisi de dépoussiérer la formule et d’y ajouter des roues. “On centralisera tout dans un fourgon ou dans un bus, ça dépendra du budget et des financements”, s’amuse cet ingénieur de formation. Ça tombe bien, son idée est l’une des seize à avoir séduit le jury de cette seconde édition.

“Ce projet part du constat qu’aucune initiative numérique dans l’éducation n’est menée que ce soit par des professionnels ou par des passionnés de technologie”, analyse-t-il. Un manque auquel Maiko Mou compte bien remédier rapidement.

 

La pointe de la technologie sur roues

 

“L’idée, c’est de faire comme le bibliobus de la Maison de la culture qui sillonnait Tahiti à l’époque… Nous aussi, on sillonnerait Tahiti, mais avec notre Tahitiny Lab, histoire d’apporter cet atelier numérique aux écoles, aux mairies, aux entreprises… Bref, à tous ceux qui en ont besoin”, détaille Maiko Mou.

À l’intérieur, la pointe de la technologie : drone, imprimante 3D, tablettes, robots éducatifs, lunettes de réalité virtuelle…

“C’est un investissement financier important de devoir investir dans ce genre de matériel et tous n’ont pas le budget nécessaire. Et puis les frais qui découlent de l’entretien de ces appareils sont aussi élevés… L’idée est donc de pouvoir synthétiser dans un seul endroit les dernières innovations et de les mettre à disposition”, explique Maiko Mou.

Accompagner les établissements scolaires, améliorer ses aptitudes de bricoleur, découvrir de nouvelles technologies, créer ses supports de publicité ou réaliser des animations (…), les possibilités rattachées à ce laboratoire roulant sont multiples.

“Pour que ce soit rentable, on viserait d’abord les entreprises qui sont à la recherche d’une communication assez exotique”, confie-t-il.

“Une sorte de promotion “ludo-pédagogique de proximité” loin des traditionnels spots publicitaires”, décrit ce passionné de technologies en citant son business plan.

Entre nouveautés et expériences hors des entiers battus, le “FabLab à roulettes” devrait revêtir, s’il voit le jour, plusieurs casquettes.

Rendez-vous le 18 août pour savoir si le Tahitiny Lab est l’un des gagnants des dix prix mis en jeu et qui vont de 3 500 000 F pour le 1er prix à  600 000 F.

 

Claire Allavena

 

maiko mou

 

260
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete