Habillage fond de site

Le Tahoera’a, bleu marine comme une orange

mercredi 22 mars 2017

tahoeraa

Hier, les membres du grand conseil du Tahoera’a ont voté à l’unanimité le soutien à Marine Le Pen pour l’élection présidentielle 2017. (© Bertrand Prévost)

 

C’est fait. Après un vote lors du bureau politique du parti, la semaine dernière, Gaston Flosse a fait valider, hier, à l’unanimité, par le grand conseil du Tahoera’a, son soutien à Marine Le Pen pour l’élection présidentielle 2017.

Jamais le Tahoera’a n’aura autant penché à droite. Gaulliste assumé dès sa création, le parti orange vire aujourd’hui au bleu Marine. Ce soutien est l’ultime pied de nez de Gaston Flosse dans sa course effrénée pour continuer à exister et à faire parler de lui, malgré les condamnations, l’inéligibilité et l’explosion de son parti en 2015.

Après s’être fait éconduire par Alain Juppé puis par François Fillon lors de la primaire de la droite et du centre, Gaston Flosse s’était tourné vers Nicolas Sarkozy, moyennant promesses intenables et alliance fictive. Aujourd’hui, c’est vers la favorite des sondages pour le premier tour (Marine Le Pen est donnée perdante au second tour, peu importe le candidat en face) que le Vieux Lion se tourne.

Un soutien soi-disant lié aux positions de la présidente du Front national sur les propositions de modifications statutaires souhaitées par le Tahoera’a, mais qui fleure quand même bon l’opportunisme. Gaston Flosse, jamais à un revirement près, aurait pu porter les candidatures de Jean-Luc Mélenchon ou de Philippe Poutou, pour peu que ces derniers aient été en tête des sondages et que les bulletins acquis le soir de l’élection puissent être comptabilisés, via une naïve addition, comme ceux du Tahoera’a.

La première preuve de ce soutien du clan orange au bleu marine, ce sont les parrainages envoyés massivement par les élus du Tahoera’a. Des soutiens qui n’ont pu être téléguidés que par le chef de parti puisqu’au Tahoera’a, rien ne se fait sans son aval. Le petit doigt sur la couture du pantalon, les membres du grand conseil ont donc validé, hier soir, le choix du conseil politique pris la semaine dernière.

Hier, le parti orange a donc fait un saut dans l’inconnu… Si, à court terme, Gaston Flosse présentera les voix de Marine comme les siennes, ce calcul sera-t-il crédible à moyen terme (législatives) et à long terme (territoriales). Rien n’est moins sûr.

Autre pirouette intellectuelle : à la sortie du meeting, Gaston Flosse a assuré que “ce soutien à Marine Le Pen n’était pas un soutien au Front national”.  C’est comme dire, “je vais à Paris” et nier se rendre dans la capitale française… Culotté.

 

Bertrand Prévost

 

tahoeraa

 

444
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete