Le Tahoera’a sommé de déménager avant la fin de l’année

    jeudi 10 novembre 2016

    immeuble juventin

    L’extension du bâtiment administratif se fera en lieu et place de l’immeuble Juventin. (© Florent Collet)

     

     

    La menace plane depuis des années, de plus en plus insistante, et elle est désormais une réalité. Jugé insalubre, notamment en raison de la présence d’amiante, l’immeuble Juventin, à l’angle de l’avenue Pouvana’a-a-Oopa et de la rue du commandant Destremeau à Papeete, va être détruit. La décision du Pays, propriétaire, a pris un peu plus de consistance avec la publication au dernier Journal officiel d’un appel d’offres en vue du désamiantage.

    Il était jadis occupé entre autres par l’association Agir contre le sida, l’organisation du marathon de Moorea et l’ordre des avocats. Seuls demeurent trois locataires aujourd’hui. Au rez-de-chaussée, un accord a été signé entre le Pays et les gérants de l’imprimerie Juventin. Ces derniers ne souhaitent pas s’exprimer sur le sujet. Une chose est sûre, en quittant les lieux d’ici la fin de l’année, ils fermeront définitivement le rideau sur leur activité, causant la perte de deux emplois.

    À côté, Maire, la gérante du salon de coiffure, est plus incertaine quant à son avenir. “Je n’ai pas de date précise sur ma date de sortie des lieux, je n’ai pas encore reçu de courrier qui me confirme une éventuelle fermeture de mon salon. Les affaires foncières m’ont simplement indiqué qu’ils voulaient récupérer les lieux pour le premier trimestre 2017.”

    Un coup dur pour la jeune cheffe d’entreprise qui a repris le salon voilà deux ans et qui a emprunté de l’argent, pensant pouvoir jouir des lieux jusqu’en 2023, comme l’indiquait son bail. “Cela m’embête beaucoup. Quand on sait à l’avance que l’on va casser un bâtiment, on évite de le louer à quelqu’un. Je vais essayer de faire un arrangement avec eux, savoir s’ils peuvent me retrouver un autre local. Je suis plus déçue qu’en colère, c’est quand même un investissement à long terme.”
    Sans vouloir faire de blocage, Maire ne veut pas aller plus vite que l’administration. “Tant que je n’ai pas de courrier officiel, je ne vais pas aller chercher autre chose, je ne sais pas si c’est concret.”

     

    Bataille politique à l’étage

     

    À l’étage, le ton est forcément moins conciliant puisqu’il abrite le siège du Tahoera’a Huiraatira. Du simple conflit propriétaire/locataire, c’est une bataille politique qui se joue. Marcel Tuihani, le trésorier du parti, s’étonne que des travaux électriques et de renforcement aient été effectués par le Pays il y a trois ans, alors que les demandes de mise en conformité pour la sécurité incendie ont été faites par le parti. Pour lui, cela ne fait pas de doute, “c’est depuis le changement de président que, tout d’un coup, les choses s’accélèrent”.

    Pour le membre du parti orange, l’argument du Pays, à savoir que l’immeuble est insalubre, notamment en raison de la présence d’amiante, ne tient pas. “Le rapport d’expert dit qu’il n’y a pas d’amiante à notre étage et il y en a un peu à l’imprimerie. Il y a combien d’immeubles du Pays, avec des fonctionnaires qui travaillent dedans avec des ventilateurs, qui datent parfois d’il y a plus de 200 ans avec de l’amiante ? Ils ont des sous pour faire un immeuble neuf, chapeau.”

    Le représentant indique qu’après avoir prolongé le bail de trois mois en juin, Gaston Flosse effectue des recherches et aurait trouvé la perle rare. “On n’est pas en train de jouer la montre, mais n’y a-t-il pas d’autres urgences que de détruire cet immeuble ?”

    Il est prévu de construire à cet endroit l’extension du bâtiment administratif qui jouxte l’immeuble Juventin.

    F.C.

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete