Habillage fond de site

Taiarapu-Est – Béatrice Lucas claque la porte du conseil municipal

vendredi 21 octobre 2016

taiarapu est

Trente-sept délibérations étaient à l’ordre du jour du conseil municipal de Taiarapu-Est qui s’est tenu, mercredi, à la mairie de Taravao. (© Anne-Charlotte Bouleau)

 

Le conseil municipal de Taiarapu-Est s’est réuni, mercredi après-midi, à la mairie de Taravao. Parmi les trente-sept délibérations à l’ordre du jour, les modalités de recouvrement des impayés et les projets de potabilisation de l’eau ont fait partie des sujets abordés. La séance a été marquée par plusieurs oppositions de Béatrice Lucas, ancien maire de Taiarapu-Est, actuellement conseillère, qui a fini par quitter la séance.

 

Le conseil municipal de Taiarapu-Est s’est réuni, mercredi, à 16 heures, à la mairie de Taravao, en présence de vingt-trois élus. Pas moins de trente-sept délibérations diverses et variées étaient à l’ordre du jour.
Le maire de Taiarapu-Est, Anthony Jamet, a proposé d’en aborder certaines en priorité. Il a tout d’abord été question du centre d’incendie et de secours, qui devrait se voir doter d’ici août 2017 d’un nouveau matériel de désincarcération, utilisé lors des accidents de la route.
Le concours du fonds intercommunal de péréquation (FIP) sera sollicité à hauteur de 50 %, pour un coût total de 8 millions de francs.

 

• Des panneaux solaires pour les mairies et les écoles
Le FIP sera également sollicité, de même que la délégation pour le développement des communes (DDC), dans le cadre d’un programme d’équipement photovoltaïque des bâtiments communaux, qui s’inscrit dans une politique de développement durable et économique.
Suite à une étude préalable, les mairies, les écoles et le centre pour jeunes adolescents de Tautira ont notamment été retenus pour ce projet.
La première phase des travaux, qui concerne sept sites, a été estimée à 34,6 millions de francs, avec une participation de la commune à hauteur de 20 %.

• Les impayés en ligne de mire
Comme d’autres communes, Taiarapu-Est fait face à la problématique du recouvrement des impayés. Pour y remédier, le conseil municipal a approuvé à l’unanimité une charte définissant les modalités de la procédure, dans le cadre d’un partenariat entre la commune et la trésorerie des Îles du Vent, des Australes et des archipels (TIVAA).
“Cette charte, une fois signée par les deux parties, sera complétée d’un arrêté du maire portant autorisation permanente des poursuites envers les redevables défaillants”, précise la note de présentation.
Au 19 juillet, les restes à recouvrer s’élevaient à 84,8 millions de francs, dont 38,5 millions au titre du budget annexe de l’eau et 15,9 millions au titre du budget annexe des déchets.

Une unité de potabilisation à Pueu
Au chapitre de l’adduction d’eau potable (AEP), le contrat de projets sera à nouveau sollicité pour des travaux de renouvellement du réseau et de pose de compteurs, nécessaires à la maîtrise de la consommation dans les secteurs desservis par le forage de Taravao, dit “Lucas”, dont la mise en service pourrait intervenir à la fin du premier semestre 2017.
Dans une délibération suivante, une attention particulière a été portée à Pueu, où la démarche de potabilisation serait la moins avancée.
Le conseil municipal a donc approuvé l’implantation d’une unité de potabilisation de l’eau, qui prendrait place dans l’enceinte de l’école primaire Hélène Auffray, actuellement en cours de reconstruction.
Ce service profitera à la fois à la communauté éducative, dont 250 élèves, et à la population, par le biais de deux bornes d’alimentation publiques à carte prépayée, sur le modèle des Tuamotu.

• Les sirènes en question
Parmi les autres informations soulevées, une sirène d’alerte tsunami sera installée au Fenua ‘Aihere, à Tautira, à compter du mois d’avril 2017.
L’opération est financée à 100 % par l’État par le biais du FIP, pour un montant de 2,5 millions de francs.
La nouvelle a été saluée par Juliette Nuupure, conseillère municipale, qui a toutefois souligné la nécessité d’augmenter le nombre de sirènes, compte tenu de l’étendue du territoire de la commune associée. Plusieurs maires déléguées l’ont rejointe sur ce sujet. Dans le doute, un test à pleine puissance devrait être réalisé prochainement, lors du premier mercredi du mois.

• Du sport à Faratea
Dans un tout autre registre, une nouvelle convention entre la commune et Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD) va permettre aux promeneurs et aux sportifs d’investir à nouveau la zone industrielle de Faratea, les week-ends et jours fériés, à compter du 24 octobre jusqu’au 17 septembre 2017. Le précédent accord avait pris fin le 30 juin.
La séance s’est achevée par l’attribution de subventions à diverses associations, aux alentours de 19 heures. Le maire de Taiarapu-Est a proposé de reporter les questions diverses au prochain conseil.

A.-C.B.

 

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

33
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete