Habillage fond de site

Taiarapu-Est – Clash en conseil municipal

vendredi 24 mars 2017

taiarapu est

Au terme de trois heures de débat autour d’une délibération portant sur la recomposition du conseil d’exploitation de la régie de l’eau, une dizaine d’élus a quitté la salle, entraînant l’interruption de la séance. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Rien ne va plus au sein du conseil municipal de Taiarapu-Est, qui se réunissait pour la première fois de l’année, mercredi soir, à la mairie de Taravao. Au terme de trois heures de débat sous tension et la mise en place d’un vote à bulletin secret, la première délibération s’est soldée par un blocage. Une dizaine d’élus ont quitté la salle, remettant en cause le quorum et dénonçant les tentatives de “manipulation” du maire.

Le conseil municipal de Taiarapu-Est s’est réuni mercredi, en fin d’après-midi, à la mairie de Taravao. À la demande du maire, Anthony Jamet, deux délibérations portant sur la recomposition du conseil d’exploitation de la régie de l’eau, ainsi que de celui des déchets, devaient être soumises en priorité à l’approbation des élus, dans un souci de “parfaite harmonie” et “par crainte d’être confronté à un blocage qui compromettrait la bonne exécution du budget 2017”.

Au terme d’une séance de trois heures, une seule délibération a finalement été débattue, restant néanmoins sans issue. La liste proposée attribuait la présidence du conseil d’exploitation de la régie de l’eau à Anthony Jamet et la vice-présidence à Isidore Picard, conseiller municipal, en lieu et place de Keitapu Maamaatuaiahutapu et Moana Lehartel, respectivement quatrième et deuxième adjoints.

Suite à la présentation du bilan des trois dernières années d’exercice de la commission par son actuel président, de nombreux élus ont pris la parole à tour de rôle, plusieurs d’entre eux s’interrogeant sur les motivations de ce changement, ainsi que sur la mise en évidence d’un écart de 16 millions de francs.

“La transparence prônée par le conseil d’exploitation fait-elle peur à ce point à certains ?”, avait conclu Keitapu Maamaatuaiahutapu à l’issue de sa présentation.

 

Blocage et menaces de démission

 

En l’absence d’explications du maire, le premier adjoint, Antoine Ganivet, lui-même menacé en tant que président du conseil d’exploitation de la régie des déchets, a proposé de joindre une deuxième liste, identique à la sortante.

Un vote à bulletin secret a été mis en place, se soldant par une parfaite égalité, avec seize voix pour la liste d’Anthony Jamet et seize voix pour celle de Keitapu Maamaatuaiahutapu, plus une abstention.

Le maire a proposé de renouveler le vote, se heurtant à l’opposition de son premier adjoint. “Il n’y a pas de majorité, donc c’est la liste actuelle qui doit être maintenue”, a déclaré ce dernier.

Au terme d’un silence pesant, une dizaine d’élus a préféré quitter la salle, dont Béatrice Lucas, Juliette Nuupure, Frédéric Hapairai et Moana Lehartel.

Certains ont évoqué leur volonté de démissionner en vue de provoquer de nouvelles élections, tandis que d’autres souhaitaient simplement remettre en cause le quorum nécessaire au vote.

Malgré plusieurs sollicitations du maire, la séance n’a pas pu reprendre. Les esprits étant échauffés, ce dernier a proposé de retirer ces deux délibérations de l’ordre du jour et de reporter le débat d’orientation budgétaire à demain. 

 

A.-C.B.

 

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

 

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete