Habillage fond de site

Taiarapu-Ouest – Un conseil municipal à huis clos surprise qui passe mal

vendredi 6 octobre 2017

taiarapu

Les membres de l’opposition se sont réunis dans le bureau du maire délégué de Vairao, Jonathan Tarihaa, lors de la suspension de séance qui a suivi le vote. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Le conseil municipal de Taiarapu-Ouest s’est réuni hier soir, à la mairie de Vairao. La séance a débuté vers 18 h 15, avec la traditionnelle prière, suivie de l’accueil d’une nouvelle élue, Sarah Parau, issue de la liste Haamaitai ia Toahotu, suite à la démission de la première adjointe, Lucienne Mahaa, en juin dernier.

Après les applaudissements de rigueur, l’atmosphère s’est quelque peu refroidie, lorsque le maire, Wilfred Tavaearii, a soumis une demande de séance à huis clos à l’approbation du conseil.

Les réactions de l’opposition ne se sont pas fait attendre. « Je ne suis pas d’accord : ce n’était pas prévu ! », a lancé Arthur Mati, conseiller. « On a des choses à cacher ? », s’est interrogée Charline Tauraatua, conseillère.

Le vote à main levée a finalement validé la demande du maire. Les rares membres du public ont donc été priés de quitter la salle.

 

 

« C’est aberrant »

 

 

Dans la foulée, le maire délégué de Vairao, Jonathan Tarihaa, a demandé une suspension de séance.

« On est tombé des nues ! C’est aberrant, car les délibérations concernent directement la population. Un conseil municipal, c’est public ! J’ai immédiatement appelé le haut-commissariat, pour savoir si c’était légal. D’après les premiers renseignements que j’ai obtenus, il n’y aurait pas de délai préalable à ce type de demande », précise l’élu, qui entrevoit plusieurs explications à cette initiative au pied levé.

« On doit élire un premier adjoint. De notre côté, on a prévu de pointer du doigt certaines irrégularités constatées ces dernières semaines, concernant notamment l’attribution de CAE (contrats d’accès à l’emploi, NDLR).

La question des indemnités et des attributions de délégation doit aussi être abordée, car le maire a reçu un courrier du haut-commissariat disant que la délibération prise le mois dernier est illégale. On ne nous a pas écoutés ! », souligne Jonathan Tarihaa.

La séance a finalement repris peu avant 19 heures, avec l’ensemble des élus initialement présents, les membres de l’opposition ne pouvant remettre en cause le quorum.

C’est la deuxième fois, au cours de cette mandature et en l’espace de quelques mois, qu’un conseil municipal se tient à huis clos à Taiarapu-Ouest.

 

A.-C. B.

 

Plus d’infos dans notre édition de samedi

 

 

 

140
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete