Taiarapu-Ouest – La zone de rahui en cours de balisage

lundi 8 juin 2015

Depuis jeudi dernier, le balisage de l’aire marine protégée est en cours. Au total, quatre balises seront placées dans le lagon et au large, et autant de blocs de béton de près de deux tonnes chacun pour les maintenir en position.  La mise en place de cette signalisation constitue un aboutissement pour la commune de Taiarapu-Ouest, ainsi que pour les associations de protection environnementale.

Depuis jeudi dernier, un étrange ballet anime la marina de Teahupo’o. Quatre gros blocs de béton, estimés à deux tonnes chacun, attendent patiemment sur le bord du quai, à côté de cordes, de chaînes, de bouées et de balises jaunes. Christophe Ciccullo, gérant de la société d’interventions sous-marines Sub Technology, et son équipe, composée de deux plongeurs aguerris, sont actuellement en train de procéder au balisage de l’aire marine protégée par un arrêté du 6 juin 2014, située au Fenua aihere. Avec le soutien du maire délégué de Teahupo’o, Gérard Parker, également président du comité de gestion, la mise en place de la signalisation intervient quasiment un an jour pour jour après le classement de la zone, tandis que les Journées mondiales de l’environnement et des océans s’achèvent.
Sur les quatre balises prévues, deux ont pu être installées entre jeudi dernier et vendredi dernier, au rythme moyen d’une par jour.
“Vu la durée de remorquage, on est complètement dans les temps”, explique Christophe Ciccullo. Car chaque bloc de béton, déplacé au moyen d’un Case, n’est pas acheminé vers l’emplacement prévu en étant chargé à bord d’un bateau, mais bien en étant immergé et solidement maintenu à proximité de la surface par un immense flotteur, dit “chameau de relevage”.
À chaque voyage, il faut compter environ quatre heures de remorquage, pour une distance minimale de douze kilomètres à parcourir, ou plus selon le point précis à atteindre. Jeudi dernier, l’équipe devait positionner la troisième balise dans le lagon ; l’intervention des plongeurs était quant à elle programmée samedi dernier.

A.-C.B.

Un aboutissement

Depuis 2008, la commune de Taiarapu-Ouest s’est engagée en faveur du classement d’une partie de l’aire marine du Fenua Aihere. La zone concernée et définie par l’arrêté du 6 juin 2014 s’étend sur 767 hectares. Elle est bornée par la pointe Maraetiria et la passe Vaiau, d’une part, et par la baie de Faaroa jusqu’au platier, d’autre part. Depuis un an, un plan de gestion interdit la baignade, l’ancrage et la pêche dans cette zone. Les objectifs de ce dispositif sont multiples, tant d’un point de vue de la préservation de la biodiversité que de la perpétuation d’une pêche traditionnelle, tout en participant à la sensibilisation des visiteurs, scolaires ou touristes, par exemple. La mise en place tant attendue des balises à la date anniversaire de l’arrêté permet donc de délimiter clairement la zone de rahui, officialisant aux yeux de tous la réglementation de façon incontestable.
Sources : Vai Ara O Teahupo’o, la présidence

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete