Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Taïro, reggaeman français, pour deux représentations, les 24 et 25 février

mercredi 15 février 2017

Tairo

Taïro présentera son 7e album au public polynésien, les 24 et 25 février. (© DR)

 

C’est une toute jeune association, Vybz Up, qui vient de voir le jour il y a peu et qui se prépare à faire venir au fenua du lourd en reggae, à savoir le chanteur Taïro, pour deux concerts qui s’annoncent rouge-vert-jaune à 100 %.

Vybz Up a été créée et présidée par Julien Legallet, qui n’en est pas à son premier coup. Après avoir organisé plus d’une centaine de soirées reggae-ragga en métropole avec son label Own Mission Rec, Julien Legallet a organisé différentes soirées à Bora Bora (Memorial Bob Marley) durant quatre ans, avant de s’installer à Tahiti, depuis deux ans.

Il est également l’animateur de l’émission Reggae on rocks sur Tiare FM, deux fois par semaine, depuis deux ans maintenant, malgré une formation initiale en musique classique, au piano précisément.

“On a décidé de monter nos événements nous-mêmes, le reggae a la cote ici”, explique Julien Legallet. “Avec Taïro, pour notre première, on a voulu taper assez fort, il a plusieurs millions de vues sur Internet”.

L’artiste a été révélé par la bande originale du film Taxi 2, en 2000. “Ensuite, il a fait son petit bonhomme de chemin et a collaboré avec différents artistes dont Pierpoljak.”
Et bien évidemment, on devient chanteur de reggae après avoir écouté du Bob Marley. C’est le morceau (et l’album) Kaya du grand Bob qui éveille le goût de la musique au jeune Ismaël (son vrai prénom).

Plus tard, il est habitué de la péniche Ruby à Paris, haut lieu du sound system où Taïro côtoie Daddy Nuttea, Pablo Master, Saï Saï, Raggasonic ou encore Tonton David.
Après Taxi 2 (dont la B.O. a été produite par Akhenaton qui fait un retour en force avec son groupe IAM en ce moment), c’est le début du succès et Taïro enchaîne concerts et featuring à vitesse grand V.

Mais il faudra attendre sept longues années avant qu’il sorte son premier album, Street Tape. Afin de donner toute sa richesse au reggae français, il peaufine ses textes à l’instar d’un MC Solaar pour le rap.

Pour l’occasion, Taïro, d’origine marocaine, montera pour la première fois sur la scène de l’Olympia en 2013, avant d’y retourner le 30 mars, après ses deux concerts au fenua et avant une grande tournée d’été dans les différents festivals, de reggae bien sûr.

Reggae français est son 7e album et vient d’arriver il y a peu dans les bacs. Cet album “n’est pas identitaire, mais bien l’inverse”. “La France ne va pas bien, mais c’est moi qu’ils veulent soigner”, assène Taïro sur Jet Lag.

Taïro prône le respect et la réconciliation. Autre temps fort de l’album selon Vybz Up, Un étranger qui raconte les discriminations dont souffrent aujourd’hui les migrants, comme les enfants d’immigrés.

Eh oui, le reggae reste une musique de combat même si l’album se veut chargé de vibrations positives.

“C’est un challenge intéressant mais cela est super-compliqué de faire venir un artiste comme lui car nous sommes nouveaux”, dit Julien Legallet, à propos de l’organisation de ces deux concerts polynésiens.

Pour l’instant, rien de signé mais Vybz Up compte bien faire sa place au soleil avec au moins un grand concert annuel d’envergure, avec également des artistes jamaïcains.
En attendant, Jammin’ avec Taïro, les 24 et 25 février.

 

Christophe Cozette

 

Pratique

Le 24 février, au Royal Garden (ex-Morrison) à Tahiti, à 19 heures.
Le 25 février, au Sofitel Ia Ora, à Moorea, à 21 heures.
Prix : 2 500 F en prévente, 3 000 F le soir même
(1re partie assurée par Mesik, Didjelirium et Teriitua).
Billets en vente au Royal Garden, Sofitel Ia Ora, Maxi, Iaorana pizza (Fare Ute) et Zyon kill (front de mer).
Infos au 87.26.00.70 ou page Facebook : Vybz up.

 

 

324
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete