Tamure et fruits prescrits par le dispensaire

    vendredi 18 novembre 2016

    fruit diabète

    Le groupe de danseurs a partagé une collation composée essentiellement de fruits. (© Jean-Luc Massinon)

     

    Dans le cadre de la semaine contre le diabète, les dispensaires de Tiarei et Hitia’a ont organisé hier une séance de tamure. L’objectif : convaincre les participants que bouger est bon pour la santé. Des idées de recettes équilibrées avec des produits locaux ont également été données.

     

     

    Alors que le dispensaire de Tiarei vient de rouvrir après des travaux de rénovation, hier matin, les consultations ont eu lieu sur un terrain de football et en guise de traitement, c’est une séance de tamure qui a été prescrite. Même le personnel de la direction de la santé, qui œuvre dans de la commune, avait tombé la blouse blanche pour le pareu.

    Non, il ne s’agit pas d’une révolution dans la politique de santé du gouvernement. C’est dans le cadre de la semaine de lutte contre le diabète et l’obésité que les agents des dispensaires de Tiarei et Hitia’a ont mis sur pied une action pour promouvoir l’activité physique.

    Le nouveau médecin de la circonscription, les infirmières et une trentaine de patients volontaires se sont retrouvés dans la matinée, à la mairie de Mahaena, pour une heure de danse.
    Animée avec dynamisme et joie par Tevaea, professeur de ’ori Tahiti à Tiarei, la séance a visiblement procuré beaucoup de plaisir aux participants. Certains d’entre eux ont certainement été convaincus qu’un peu de sport ne faisait pas de mal, bien au contraire.

    Alors, si les clubs de fitness sont inexistants sur la côte est, la marche à pied régulière, conseillée par les agents du dispensaire, va faire de nouveaux adeptes.
    Après la séance, le groupe de danseurs a aussi partagé une collation composée essentiellement de fruits. Des petites plaquettes ont également été distribuées afin de donner des idées de recettes équilibrées avec les produits locaux.

    Aujourd’hui, au dispensaire de Hitia’a, il sera question d’une séance d’initiation à la méditation. Le docteur Chloé Calonne aidera les patients à faire la différence entre la faim et l’envie de manger. 

     

    J.-L.M.

     

    Chloé Calonne, médecin du dispensaire : “Faire la différence entre avoir faim et avoir envie de manger”

     

    jlm-mahaena-lutte-diabete-3

     

    Même s’il y a peu d’activités dans le district, l’opération de ce matin (hier, NDLR) invite la population à se bouger…
    Effectivement. Il existe plein de façons de bouger. On n’a pas besoin de faire des exercices violents. On fait un examen cardiaque pour s’assurer qu’il n’y a pas de souci de ce côté-là et on peut marcher trente minutes par jour, juste à un rythme où l’on a du mal à parler. C’est accessible à tous. Pas besoin d’un équipement sophistiqué, et c’est convivial, car on peut aller marcher à plusieurs. Il suffit d’avoir une petite activité quotidienne et c’est bien plus efficace contre le diabète. Il y a certes des problèmes génétiques en Polynésie, mais le diabète et l’obésité sont liés au manque d’activité et à une mauvaise alimentation.

     

    Vous allez aussi proposer de la méditation ?
    Avec la méditation, on apprend à se centrer sur soi, à ressentir ses propres sensations et à faire la différence entre avoir faim et avoir envie de manger. La faim, c’est quand le corps en a besoin, et l’envie de manger, ce n’est pas un besoin de nourriture, mais un besoin émotionnel. Car toute émotion, ou tout besoin, peut provoquer cette sensation d’avoir envie de manger. Aussi, la méditation permet de se poser et de se demander si c’est la faim ou une envie de manger, si je salive ou si j’ai mal au ventre.

     

    Comment contrôle-t-on ses envies ?
    Il y a plein d’exercices en méditation. Celui que je compte faire pendant les séances est l’exercice du grain de raisin. On apprend à ne plus avoir faim, juste avec un grain de raisin, en le mangeant pleinement, c’est la méditation en pleine conscience. Après on n’a plus besoin de rien pour se replonger dans la méditation. On n’utilise plus que la respiration, car ça, on l’a toujours avec nous.

     

    Propos recueillis par J.-L.M.

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete