Un taote à la pointe de l’actualité de l’aviation locale

    mercredi 18 janvier 2017

    anthony Fontan

    En novembre 2014, Anthony Fontan est invité à la bénédiction de l’ATR 72-600 d’Air Tahiti, son tout premier gros sujet. La minutie et la qualité de son article poussent la compagnie à lui renouveler ses invitations et à lui accorder sa confiance. (© DR)


    Anthony Fontan s’est découvert une passion pour l’aviation, il y a huit ans, lorsqu’il débarque pour la première fois à Tahiti. En 2014, il lance la page Facebook Aviation Geek Tahiti pour partager avec le grand public ses connaissances dans ce domaine. Sur sa page, il dévoile en avant-première les promotions pratiquées par les compagnies aériennes, les événements qui ont lieu sur le territoire et tout un tas d’informations concernant l’aviation. Sa page est suivie par près de 9 000 fans.

     

    Il est à la pointe de l’actualité en ce qui concerne l’aviation. Avant tout le monde, Anthony Fontan dévoile sur sa page Facebook Aviation Geek Tahiti les promotions, les événements locaux, l’arrivée de nouveaux appareils sur le territoire. Un jour d’ailleurs, Alex Hervet, le directeur régional d’Air France à Tahiti confiait en parlant de lui : “On dirait qu’il y a une taupe chez nous. Il en connaît parfois plus que moi sur la compagnie que je dirige”. Mais comment fait-il pour être si bien informé ?

    Anthony Fontan est avant tout un passionné. Mais son amour pour l’aviation est arrivé sur le tard… il y a huit ans, lorsqu’il est venu s’installer à Tahiti.

    “Avant d’arriver au fenua, j’ai vécu 13 ans à Toulouse et, durant toutes ces années, je ne me suis pas intéressé aux avions alors qu’il y a les usines d’Airbus juste à côté de chez moi. À l’époque, j’utilisais très peu ce moyen de transport pour voyager. Je devais le prendre une fois par an tout au plus… Je me suis vraiment intéressé à ce sujet à Tahiti, car ici, dès qu’on veut bouger, il faut prendre l’avion”, explique-t-il.

    Au départ, son intérêt se porte essentiellement sur la recherche de bons plans pour voyager pas cher, gagner plus de miles, obtenir plus facilement des billets “prime”…

    Il s’inscrit sur des forums généralistes grand public, comme voyage forum.com, puis participe à un site de reportage de voyages en avion, créé en 2010 : Flight Report.

    Le principe : raconter le déroulement de son vol à la manière d’un roman-photo, depuis l’élaboration de son parcours, jusqu’à l’atterrissage final, en passant par l’accueil à l’aéroport, le repas servi à bord, les équipements…

    Il se met à faire les reportages photo des voyages qu’il effectue notamment lorsqu’il rentre en métropole avec sa famille.

     

    Décollage de sa page Facebook

     

    “Ici, on voyage toujours avec les mêmes compagnies. Ce site m’a incité à construire des voyages plus complexes, avec plusieurs escales dans des destinations assez difficiles d’accès depuis Papeete. Finalement, je me suis retrouvé à faire plusieurs tours du monde avec ma petite famille”, confie-t-il.

    Son envie de voyager grandit et avec, son intérêt pour l’actualité de l’aviation, et plus particulièrement pour celle qui touche la Polynésie.

    Il lance Aviation Geek Tahiti tout d’abord sur Twitter, “car tous les passionnés du monde entier sont sur ce réseau social”, précise-t-il. Mais au fenua, Twitter peine à décoller. Le 11 novembre 2014, il se décide à monter une page Facebook. “Ça a démarré très doucement, avec seulement deux fans que je connaissais et qui ont eu la gentillesse de “liker” tout ce que je publiais. Lorsque j’atteignais cinq “like” sur un article, c’était bien. Finalement, le site a commencé à prendre de l’ampleur, le jour où j’ai parlé de la sortie du dessin animé Disney Vaiana. En gros, je disais qu’Air Tahiti Nui avait une carte à jouer, en s’associant avec Disney pour faire voler des avions décorés aux couleurs de Vaiana, à l’instar de ce qu’avait fait Air New Zealand avec la trilogie du Hobbit. Cette publication a attiré beaucoup de monde et a été très partagée”, se souvient-il.

    La page gagne en popularité avec l’annonce “en avant-première” des promotions faites par les différentes compagnies aériennes locales. Des promotions que le cardiologue trouve par lui-même, en farfouillant sur les sites des compagnies avant même que celles-ci aient lancé leurs campagnes de publicité.

    En septembre 2015, Anthony Fontan écrit un article très détaillé sur les 30 ans du premier voyage du Concorde en Polynésie qui fait connaître encore plus sa page Facebook.

    “À l’origine, ça devait être un petit article, mais en creusant le sujet, je suis tombé sur une multitude de témoignages et de photos inédites. Je me suis rapproché des compagnies locales qui m’ont permis d’accéder à leurs archives… Aujourd’hui, le petit article a plutôt les allures d’un livre que je compte enrichir et que j’espère publier un jour”, explique-t-il.

    Aujourd’hui, sa page est suivie par près de 9 000 fans issus de Polynésie, de France, des États-Unis, et d’un peu partout dans l’Océanie, aussi bien par le grand public que par des experts de l’aéronautique. Si sa page Facebook et son compte Twitter ne lui rapportent aucun revenu, Anthony Fontan trouve son intérêt dans le fait de pouvoir vivre des moments exceptionnels, auxquels aucun voyageur lambda n’a accès : il est régulièrement invité aux bénédictions des ATR d’Air Tahiti, il a pu accueillir le président François Hollande sur le tarmac, participé au voyage du cœur organisé par Air Tahiti Nui… et dernièrement, il a même pu prendre place à bord d’un A340 de luxe aménagé pour un tour du monde pour faire le trajet Papeete-Auckland. Une expérience inoubliable.

    Élénore Pelletier

     

    Son secret

    anthony fontan

    Devant le Falcon présidentiel, en février 2016, lors de l’arrivée de François Hollande. (© DR)

    Lorsqu’Anthony Fontan lance Aviation Geek Tahiti en 2014, il contacte les différentes compagnies aériennes locales pour glaner des informations. Si certaines, comme Air Tahiti et Air New Zealand, lui ont ouvert immédiatement leur porte, d’autres ont été plus réticentes, car il n’était pas encore connu dans le milieu de l’aviation.

    En novembre 2014, il est invité à la bénédiction de l’ATR 72-600 d’Air Tahiti, son tout premier gros sujet. La minutie et la qualité de son article poussent la compagnie à lui renouveler ses invitations et à lui accorder sa confiance.

    Finalement, sa page Facebook prend de plus en plus d’ampleur et touche aujourd’hui pas loin de 9 000 fans. Plus besoin pour Anthony Fontan de contacter les différentes compagnies pour aller à la pêche aux informations ou pour se greffer aux événements d’envergure auxquels elles convient la presse. Il est même informé parfois bien avant les médias.

    “Les compagnies savent que ce n’est pas mon métier mais une passion. Je suis cardiologue à l’hôpital de Taaone et j’ai besoin de m’organiser, donc généralement, ils me préviennent trois semaines à l’avance”, explique-t-il.

    Comme il suit l’actualité de l’aviation internationale et locale de près, il parvient à recouper certaines informations et à anticiper des événements qui vont avoir lieu au fenua.

    “Avec le temps, de plus en plus d’informateurs anonymes se sont mis à me contacter sur Facebook, pour me donner des informations très pertinentes et très précises. Je ne relaie pas tout, seulement ce qui a un intérêt pour le grand public. C’est, entre autres, ce qui m’a permis de me rapprocher des compagnies, car voyant que j’étais bien renseigné, elles préféraient me rencontrer et me donner leur version, pour éviter que je ne publie des bêtises”, raconte-t-il.

    Aujourd’hui, Anthony Fontan partage toutes ses informations sur Twitter et Facebook, mais aimerait bien monter un site. Malheureusement, le taote manque de temps et de connaissances… si des bonnes volontés souhaitent se manifester auprès de lui, qu’elles n’hésitent pas.

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete