Taravao – Un collectif pour lutter contre l’eau « chocolat »

    vendredi 10 mars 2017

    taravao collectif eau sale

    La finalisation des statuts et la mise en œuvre d’une action à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars, ont été évoquées. (© Anne-Charlotte Bouleau)

    Suite à une première réunion publique organisée fin novembre à l’initiative de plusieurs administrés de Taiarapu-Est, la réflexion autour de la problématique de l’eau sale, principalement dans le secteur de Taravao, se poursuit depuis plusieurs mois.

    Une nouvelle réunion de travail s’est tenue, mercredi soir, à la mairie de Taravao, en présence d’un noyau de huit personnes, visiblement déterminées à faire avancer les choses.

    La constitution d’une association, provisoirement nommée SOS Taravao, collectif pour l’accès à l’eau propre, se précise.

    Les statuts sont actuellement en cours de finalisation, s’appuyant notamment sur le droit fondamental de l’accès à une eau décente, pour des besoins élémentaires, tels que l’alimentation et l’hygiène.

    Un courrier devrait être prochainement adressé au maire de Taiarapu-Est, en vue de “peser sur les pouvoirs publics », dans le cadre d’un “partenariat actif”.

    Bien que cela reste à confirmer, la présidence de l’association pourrait être confiée à Joe Wong Hen, dans un premier temps, en l’absence de volontaires.

     

    Une action pour la Journée mondiale de l’eau

     

    Au chapitre des actions envisagées, une page Facebook a été créée et sera bientôt mise en ligne, en vue de rassembler un maximum de personnes concernées.

    Le projet de manifestation sur le terrain à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars, évoqué lors de la précédente rencontre, a été longuement débattu, et il en est ressorti de “ne pas faire l’impasse, pour marquer les consciences”.

    L’opération devrait prendre la forme d’un stand de distribution dans le centre-ville, laissant le choix entre une eau “chocolat” et de l’eau en bouteille.

    Pour le collectif, ce serait également l’occasion de se faire connaître et de continuer à faire circuler une pétition, lancée il y a plusieurs mois.

    La prochaine réunion publique est prévue le 12 avril, un calendrier fixant les rendez-vous au deuxième mercredi du mois. Une réunion de travail doit intervenir la semaine précédente.

     

    Anne-Charlotte Bouleau

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete