Taravao – Un hôpital en arrêt respiratoire

    mardi 9 juin 2015

    Le service des urgences de l’hôpital de Taravao est fermé depuis hier. L’accident de la route, survenu à Afaahiti dimanche après-midi,
    a montré le cruel manque de moyens des urgences de Taravao et des pompiers de la commune. Les ambulances de l’hôpital sont en panne, les médecins urgentistes sont partis, démissionnaires ou malades. 

    Le service des urgences de Taravao est fermé depuis hier 15 h  30, faute de personnel. Les pompiers de Taravao ont été prévenus. Ils doivent contacter médecins privés ou Smur pour toutes urgences. Selon un ancien médecin de l’hôpital, un bond de 15 ans en arrière a été fait. “Nous sommes de retour à l’âge de pierre. Hier matin, ce sont des infirmiers qui ont dû gérer une plaie, sans médecins, comme c’était le cas, il y a 15 ans.” Toujours selon cet ancien médecin, la réouverture du service serait compromise pour les jours à venir. Une affirmation que nous n’avons pas pu confirmer.
    “Nous faisons tout ce qui est possible pour maintenir le service d’urgences de Taravao. C’est ma priorité et c’est pourquoi j’ai envoyé ce matin (hier) un médecin inspecteur sur place pour avoir un point sur la situation”, c’est en tout cas ce qu’a expliqué le directeur de la santé, François Laudon, hier matin, après avoir été averti du dysfonctionnement survenu lors de l’accident de la route de dimanche dernier, sur la commune de Afaahiti. Cet accident grave, qui a couté la vie à un jeune homme de 23 ans et blessé deux passagers dont une femme enceinte, a été géré par les pompiers de Taravao, sans qu’aucun médecin de la commune ne puisse intervenir.

    Lire l’intégralité de l’article dans notre édition de La Dépêche de Tahiti ou ua feuilletage numérique
     

    Zorro 2015-06-09 14:49:00
    Exact Julien 700 millions par an juste pour l'electricite. Un genie tonton flosse.
    Save The Cheerleader 2015-06-09 12:47:00
    Euuuuh,

    Laudon ? Le même Laudon qui a déjà déposé plainte contre ces mêmes médecins urgentistes ? Hé bé, on est pas prêt d'avoir de nouveaux des urgences à Taravao. D'un autre côté, les médecins du privé devraient être tenus d'assurer des astreintes. On a beau taper sur le CHPF, ce ne sont pas eux qui profitent le plus du système.
    JULIEN 2015-06-09 11:24:00
    Gestion désastreuse de la répartition de moyens sanitaires sur le territoire.
    Un hôpital géant gouffre à fric et rien ailleurs. On remerciera jamais assez tonton flosse pour l'héritage qu'il nous laisse.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete