Taravao – Vols en série au centre d’accueil pour adultes handicapés

    mardi 9 février 2016

    Le centre d’accueil pour adultes handicapés Ueue Te Aroha est régulièrement cambriolé depuis 2013. Cette année, le rythme s’accélère, avec pas moins de six intrusions au cours des trois dernières semaines.  Tandis que le montant des dommages matériels s’élève à 700 000 francs, le moral de l’équipe est au plus bas.

    Ce début d’année n’est pas des plus heureux pour le centre d’accueil pour personnes handicapées Ueue Te Aroha, à Taravao.
    L’établissement, géré par l’association Taatiraa Huma Tahiti Iti, est la cible de cambriolages à répétition, et ce depuis 2013.
    “Au départ, c’était pendant les périodes de fermeture, à l’occasion des vacances scolaires. En 2015, ils ont commencé à venir les week-ends et même les soirs de semaine. Cette année, c’est beaucoup plus rapproché”, constate avec désolation Vanaa Maeta, responsable éducative. Et pour cause, depuis la reprise des activités, le 19 janvier, le centre a été visité à six reprises.
    À chaque fois, quantité de denrées alimentaires disparaissent des stocks, sans compter les dégâts matériels consécutifs aux intrusions (portes, fenêtres, cadenas et serrures fracturés), quand les malfrats ne s’en prennent pas aux espèces du fonds de caisse.
    Le vol le plus récent serait survenu dans la nuit du 4 au 5 février – la veille, le directeur du site, Bernard Lenoir, avait préféré dormir sur place.
    “Là, il y a eu plus de casse. Ils ont forcé les fenêtres. On a été obligé de les condamner avec des clous, parce qu’elles ne fermaient plus. Dans la cuisine, pareil, on a dû condamner une porte. Ils ont volé la caisse et des dons en nature faits par des entreprises”, détaille Vanaa Maeta, signalant au passage la disparition pour le moins inquiétante du trousseau regroupant l’ensemble des doubles de l’établissement, ateliers et véhicules inclus.

    Une inquiétude palpable

    Le matériel informatique aurait pour l’instant été épargné. Au total, les dommages consécutifs aux vols de ces trois dernières semaines seraient de l’ordre de 700 000 francs.
    Las d’être victime de personnes peu scrupuleuses, l’équipe étudie actuellement la mise en place d’un système de surveillance vidéo ou d’un gardiennage, un projet qui devrait être soumis à la direction des affaires sociales, par le biais de l’association.
    Pour l’heure, c’est toute l’organisation qui s’en retrouve bouleversée. Les courses sont désormais effectuées au jour le jour, pour stocker le moins possible sur place.
    Les employés conservent les véhicules à leurs domiciles respectifs, tout en gardant un œil sur le centre.
    “Le week-end dernier, je suis passée dans la journée et aussi dans la nuit, et j’ai vu qu’ils ont encore essayé de forcer les portes de la cuisine”, déplore Vanaa Maeta.
    Situé dans une zone non résidentielle et peu éclairée, l’établissement, relativement vétuste, semble être une proie facile.
    Mais au-delà des dommages matériels, ces intrusions à répétition minent le moral de toute une équipe qui, par ailleurs, multiplie les récoltes de fonds.
    “On se sent démunis. Il y a aussi cette angoisse de savoir ce qu’on va devenir : si l’établissement devait fermer, on se retrouverait à la rue, au même titre que les personnes handicapées que nous accueillons. Les conséquences peuvent être très graves”, confie Vanaa Maeta, confirmant que plusieurs plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie de Taravao.

    A.-C.B.

     

    Duc 2016-02-09 20:23:00
    Fermez l'établissement et il n' y aura plus rien à voler...
    Temaukaina 2016-02-09 15:48:00
    depuis la reprise des activités, le 19 janvier, le centre a été visité à six reprises.

    ET.....toujours pas de systeme alarme basique a 20.000 frs qui se declenche a l'intrusion?????
    lebororo 2016-02-09 14:39:00
    Honteux pour le Fenua...
    Haunui Maire 2016-02-09 14:35:00
    Maintenant que le public est au courant, organisez un appel aux donts pour tout racheter et voir avec le gouvernement si il peut faire quelque chose.
    Les gens vont vouloir participer, c'est trop écœurant ce qui arrive !!!
    rori hua 2016-02-09 14:18:00
    Ils branlent quoi les gendarmes ???
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete