Tauhiti Nena candidat à sa succession au comité olympique

    mercredi 6 janvier 2016

    Tauhiti Nena vise un troisième mandat successif à la présidence du Comité olympique de Polynésie française (COPF). Abel Temarii, le président de la Fédération tahitienne de volley-ball, conduit la liste adverse. L’élection du nouveau conseil d’administration et de son président doit avoir lieu le mardi 12 janvier à la mairie de Papeete.

    La continuité ou le changement, telles seront les deux options qui seront proposées aux électeurs des fédérations sportives locales, le 12 janvier (17 h 00), à l’occasion du renouvellement du conseil d’administration du COPF (Comité olympique de Polynésie française) qui œuvrera lors des quatre prochaines années. En lice, Tauhiti Nena, qui a été élu à la tête du COPF à deux reprises, pour les mandatures 2008-2011 et 2012-2015, et Abel Temarii, le président de la Fédération tahitienne de volley-ball, qui tentera d’obtenir la présidence du COPF pour la première fois.
    Les deux candidats sont en campagne depuis plusieurs semaines et tentent de convaincre les fédérations avec leurs argumentsrespectifs. Abel Temarii avait exposé les siens lors d’une conférence de presse le 11 décembre, Tauhiti Nena a, lui, dévoilé son programme, hier, à la mairie de Papeete.
    Entourés de tous les représentants de fédérations qui le soutiennent et de l’équipe avec laquelle il a travaillé ces quatre dernières années, Tauhiti Nena a d’abord dressé le bilan des avancées qu’a connu le sport polynésien pendant ses huit années de mandature. Il a ensuite présenté le programme d’action qu’il souhaite mettre en œuvre lors des quatre prochaines années, programme intitulé “Le sport en avant” et qui s’oriente sur quatre axes : continuité, évolution, engagement, passion.
    Le président en exercice n’a pas manqué également de revenir sur certains propos de son adversaire en soulignant que “le scrutin ne serait pas truqué et que l’élection s’organisera en toute transparence”, que “les résultats
    aux Jeux du Pacifique de Port Moresby avaient été très satisfaisants pour Tahiti”, un avis que ne partage pas Abel Temarii qui considère aussi que l’équipe en place est en partie responsable de la diminution des moyens publics mis à disposition du sport local, ce qu’a réfuté Tauhiti Nena.
    Ce sont les électeurs qui trancheront, mardi prochain, quant à la confiance qu’ils accordent à l’un et l’autre des deux candidats. Tauhiti Nena et son équipe n’ont pas caché, hier, qu’ils se sentaient plutôt en position de force. Réponse le 12 janvier.

    Patrice Bastian

    Lire aussi l’interview de Tauhiti Nena dans La Dépêche de Tahiti de mercredi 6 janvier ou retrouvez nos éditions en vous abonnant au feuilletage numérique

    Le conseil d’administration

    Le conseil d’administration du COPF se compose de treize membres siégeant pour une période de quatre années et se terminant au plus tard six mois après la fin des Jeux du Pacifique, soit 2019 pour la prochaine édition à Tonga. Les membres élus au titre des différents collèges (fédérations unisports olympiques, fédérations sportives non olympiques et fédérations multisports ou affinitaires et organisations polynésiennes reconnues) doivent appartenir à une fédération ou une organisation polynésienne dépendant de ces collèges. Une fédération ne peut être représentée que par un seul membre qui perd cette qualité lorsqu’il cesse de représenter sa fédération. Un membre “co-opté” est désigné par les fédérations scolaires et universitaires. Tous les membres sont élus au scrutin secret par l’assemblée générale à la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour et à la majorité relative au second tour. Le vote de l’assemblée générale est distinct pour chacune des catégories des membres énumérés ci-dessus. Dans un deuxième temps, les treize membres élus désignent le président du COPF.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete