Tauhiti Nena veut croire en ses chances

mercredi 24 septembre 2014

Dimanche, l’élection indirecte, qui va élire nos deux nouveaux sénateurs pour six ans, risque d’être compliquée pour les candidats qui ne portent pas la chemise orange.
Une grande partie des élus de la Polynésie française, transformés en grands électeurs pour l’occasion, sont issus, sont proches, sont ralliés ou ont peur du Tahoera’a. Le parti de Gaston Flosse truste nombre de sièges dans les conseils municipaux. Cela n’inquiète pas outre mesure le souverainiste Tauhiti Nena.
Hier, en conférence de presse, le jeune loup bleu qui était en lice aux dernières municipales à Papeete, a présenté son programme. Plus timide le papier à la main que les gants aux poings, l’ancien boxeur est revenu sur quelques uns des onze points qui composent le programme du tandem UPLD qu’il forme avec Richard Tuheiava. Émancipation des communes associées, encouragement vers la mise en place d’une fiscalité communale, mode de financement du Fonds intercommunal de péréquation (FIP), modification du code des communes ou encore inscription de Taputapuatea et des Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco.
“Nous rencontrons les grands électeurs tous les jours”, assurait hier le candidat du Tavini. “Ils commencent à réfléchir. Oui, il y aura un deuxième tour”, promet l’ancien ministre. “Et il y aura même des surprises.”
Convaincu que la possibilité de panacher les bulletins offrira un siège à un élu Tavini, Tauhiti Nena relance : “Les jeux sont ouverts… Nous sommes les meilleurs candidats”.
 
Trois ans sans élections
D’autres sujets sont aussi abordés par le candidat comme la clarification, nécessaire, des compétences en matière d’éducation entre l’État et le Pays, la rétrocession des terrains militaires aux communes concernées par le contrat de redynamisation des sites de défense, ou encore la finalisation du dossier du nucléaire pour avoir “de véritables indemnisations pour toutes les victimes.”
Dimanche, pour un grand nombre d’élus et d’hommes politiques va s’ouvrir un gouffre de trois ans sans élections concernant le fenua. Il est temps de jeter ses dernières forces dans la bataille afin de se montrer une dernière fois. Tauhiti Nena l’a bien compris et espère bien exister même au-delà.
 
BP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete