Habillage fond de site

Tautira – Depuis 2002, ils comptent sur le traçage d’une nouvelle route, côté montagne

mercredi 13 septembre 2017

route tautira littoral

Pour les membres de l’association Te Hono Autahi no Ataaroa i Tautira, ces réparations ponctuelles, amenées à se dégrader sur le long terme, ne sont pas la solution.(© Anne-Charlotte Bouleau)


Hier matin, les travaux de rénovation du chemin littoral, servant d’accès à de nombreuses habitations, ainsi qu’au CJA de Tautira, ont été interrompus par des riverains mécontents. Ces derniers mettent en avant un jugement remontant à 2002, évoquant le traçage d’une route en bonne et due forme, côté montagne. “Tout le monde est au courant de ce projet, mais personne ne bouge le petit doigt”, s’insurge Raphaël Toofa, président de l’association Te Hono Autahi no Ataaroa i Tautira.

Après plus de trois ans d’attente, des travaux sont actuellement en cours au centre de jeunes adolescents de Tautira, menés par une équipe des services techniques de la commune de Taiarapu-Est.

Une bonne nouvelle pour la directrice, qui se bat au quotidien pour le confort de ses élèves, lesquels se préparent à accueillir la troisième édition du Ea Nui i Taiarapu, fin novembre, un événement scolaire et public, mêlant agriculture, santé et environnement. C’est dans ce contexte que la rénovation du chemin littoral menant à l’établissement a débuté. Exit les bosses et les trous, l’accès s’en trouve désormais grandement facilité. Mais, contrairement à ce qu’on pourrait croire, cette initiative n’est pas du goût de tout le monde…

 

“On ne veut plus attendre”

 

Hier matin, des riverains se sont opposés au passage des engins diligentés par la commune, lesquels étaient venus poursuivre les travaux. Ils mettent en avant un jugement remontant à 2002, évoquant le traçage d’une nouvelle route, côté montagne.

“Le gouvernement, la commune, tout le monde est au courant de ce projet, mais personne ne bouge le petit doigt. Il y a deux lotissements au fond, avant l’élevage de crevettes. En temps normal, ni l’ambulance, ni la camionnette de l’épicerie ne peuvent y accéder. On parle de plus de trente ans de souffrance !”, s’insurge Raphaël Toofa, président de l’association Te Hono Autahi no Ataaroa i Tautira, une carte en main et des dizaines de signatures de propriétaires terriens sous le coude.

Pour lui, ces réparations ponctuelles, amenées à se dégrader sur le long terme, ne sont pas la solution. Résidant à l’entrée du chemin en question, il s’est donc opposé à toute intervention sur la portion traversant sa propriété, en signe de protestation et pour mieux se faire entendre. La police municipale s’est rendue sur place et, pour l’heure, les travaux sont suspendus.

La veille, pourtant, Raphaël Toofa n’était pas intervenu, disant comprendre la démarche du CJA, en faveur de la jeunesse. Une voisine, soutenant cette action, met également en avant la préservation de la plage et la sécurité de leurs enfants, eu égard à la vitesse de certains véhicules, lorsque le chemin est plus praticable.

Le problème, médiatisé pour la dernière fois l’an dernier, ressurgit au fil du temps et semble inextricable. “Tout ce qu’on demande, c’est que le gouvernement se penche sur le dossier. On ne veut plus attendre”, lance Raphaël Toofa.

Pour l’équipe, le mot d’ordre est clair : elle ne cèdera pas.

 

A.-C.B.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete