Tautira – Défusion : la population informée sur la démarche du comité 808

    jeudi 4 février 2016

    Une sixième et dernière réunion d’information était organisée par le comité 808, mardi soir, à la mairie de Tautira.  Arnold Toheira,
    porte-parole de l’équipe, a détaillé le processus de défusion, avec le soutien de Jacqui Drollet, maire délégué de Hitia’a, également engagé sur cette voie. La parole a ensuite été donnée aux habitants, qui ont partagé leurs encouragements comme leurs doutes.
    Une sixième et dernière réunion publique d’information était organisée par le comité 808, mardi soir, à la mairie de Tautira, au terme d’un marathon de deux semaines dans les différents quartiers de la commune associée.
    La séance, qui a réuni plus d’une cinquantaine d’habitants, s’est tenue en présence – et avec le soutien – de Juliette Nuupure, conseillère municipale et représentante à l’assemblée de la Polynésie française, de Patricia Lenoir, maire-déléguée de Tautira, et de Jacqui Drollet, maire délégué de Hitia’a, à un mois de l’ouverture de l’enquête publique dans le cadre de la procédure de défusion au sein de la commune de Hitia’a o te Ra.
    Visuels à l’appui, Arnold Toheira, porte-parole du comité 808, a dressé un rapide historique de la constitution de la commune de Taiarapu-Est, conformément à la loi Marcellin de 1971, un regroupement contesté au cours de la même décennie par Coco Lehartel, alors maire délégué de Pueu.
    À Tautira, le projet de défusion s’est cristallisé autour de la décision du conseil municipal de Taiarapu-Est, à l’issue des élections de 2014, démettant de ses fonctions Juliette Nuupure, malgré une majorité de suffrages exprimés en sa faveur.
    Le comité “808” – pour le nombre d’électeurs qui s’étaient alors sentis floués – était né, recueillant plus du tiers des signatures nécessaires à la première étape de la procédure de défusion.

    Un processus long et complexe

    Après une année de latence légale, arrivée à échéance en fin d’année dernière, une seconde pétition “de confirmation” est actuellement en circulation. En seulement dix-huit jours, ce ne sont pas moins de 773 signatures qui ont d’ores et déjà été collectées, dépassant le minimum requis de 727.
    “En 2014, il nous avait fallu cinq mois pour atteindre notre objectif. Cette année, des foyers, qui n’avaient pas signé la première fois, ont changé d’avis”, a déclaré Arnold Toheira, avant de préciser les prochaines étapes d’un processus long et complexe, passant en premier lieu par une enquête publique, sur décision du haut-commissaire. “Depuis le début, vous le savez, nous nous appuyons sur des textes de loi. Nous n’en faisons pas qu’à notre tête ! Tout sera rendu public : vous serez informés de A à Z”, a-t-il tenu à rassurer, avant de laisser la parole à la population.
    Plusieurs personnes en ont profité pour adresser encouragements, doutes et questions au comité, réaffirmant au passage son statut apolitique et démocratique.
    L’intervention de Jacqui Drollet a également contribué à éclaircir certains points, en vertu des “chemins parallèles” sur lesquels se sont engagées les communes associées de Hitia’a et de Tautira – la décision émanant du conseil municipal pour la première, du peuple pour la seconde.
    “Nous voulons les aider en apportant quelques éléments de réflexion et, surtout, en les mettant en garde contre certaines dérives. L’État n’est pas favorable du
    tout à la défusion ! Pourtant, cela ne concerne pas que Tautira et Hitia’a : Papeari est sur cette voie, de même que des communes des îles Sous-le-Vent et des Tuamotu. Je pense que c’est un mouvement qui va aller en s’amplifiant”, a précisé le tavana, venu encourager le comité 808, conscient des méandres administratifs auxquels il devra encore faire face pendant plusieurs années. Pour l’heure, l’équipe s’accorde un délai de quinze jours pour rassembler un maximum de signataires autour de ce projet, visiblement fédérateur. K

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete