Tautira – La rentrée refusée à Leilanie Taraufau, aide maternelle handicapée

    jeudi 14 avril 2016

     Lundi matin, Leilanie Taraufau, aide-maternelle bénéficiaire d’un contrat STH par le biais de l’association des parents d’élèves (APE) de Tautira, a été priée de quitter l’école Hui Tama. Pour l’APE, c’est le maire de Taiarapu-Est qui se serait opposé à son accueil, pour des raisons d’ordre politique.  La jeune femme aux évaluations exemplaires pâtit de la situation bien malgré elle, mais ne désespère pas de retrouver le chemin de l’école.

    Lundi, la rentrée à l’école maternelle Hui Tama de Tautira ne s’est pas passée comme prévu pour Leilanie Taraufau, aide-maternelle de 31 ans. Handicapée de naissance, cette jeune maman d’une petite fille de 3 ans, bénéficiaire d’un contrat stage travailleur handicapé (STH), n’en est pas à sa première expérience dans le domaine, puisqu’elle avait déjà fait ses preuves dans l’école élémentaire voisine de Raiarii Tane, où elle a achevé un deuxième stage en début d’année, effectué par l’intermédiaire de la commune de Taiarapu-Est.

    Pourtant, ce matin-là, elle a été priée de quitter l’école maternelle, en raison de soucis d’ordre administratif. Or, pour Arnold Toheira, président de l’association des parents d’élèves (APE) vers laquelle la jeune femme s’était tournée d’elle-même pour obtenir un nouveau contrat STH, le dossier, adressé au Service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi) début février, a été monté “en bonne et due forme”.

    Dans le courant du mois de mars, il aurait également contacté par téléphone la directrice de l’établissement et la référente de stage, qui auraient émis un avis favorable, complété d’une approbation écrite de la maire déléguée de Tautira, Patricia Lenoir. Pour l’APE, ce serait donc le maire de Taiarapu-Est qui se serait opposé à l’accueil de la jeune femme.

    “Pourquoi ?”

    Contacté par téléphone, Anthony Jamet précise qu’il “n’est pas contre l’idée”, mais qu’il reste en attente d’un retour écrit du Sefi pour savoir en quelle mesure la commune est engagée dans le cadre de ce dispositif. De plus, “il n’y a pas d’autorité du maire à ce niveau-là”, nous a-t-on également précisé du côté de la mairie de Taravao.

    Pour Arnold Toheira, l’excuse ne serait pas valable, puisque l’embauche en contrat à durée indéterminée (CDI) n’est attendue qu’au terme de la quatrième reconduction d’un contrat STH. Or, Leilanie Taraufau n’est qu’au troisième contrat de ce type au sein du groupement scolaire, le premier par le biais de l’APE. Par conséquent, le militant associatif, également coordinateur du comité 808 – engagé en faveur de la défusion de Tautira depuis les élections de 2014 – ne peut s’empêcher de penser que le problème est d’ordre politique.

    De son côté, la direction de l’établissement a préféré rester neutre sur le sujet, de même que la circonscription, qui souligne tout de même un manque de rationalité et de communication dans cette histoire.

    Quelles que soient les motivations des uns ou des autres, tristement, c’est Leilanie Taraufau qui en pâtit, bien malgré elle. “Pourquoi ?”, c’est la question qui tourne en boucle dans la tête de la jeune femme aux évaluations exemplaires, émue aux larmes en repensant à tout ce qu’elle a subi ces derniers jours. Battante dans l’âme, elle ne désespère pas de pouvoir retrouver, aussitôt que possible, le chemin de l’école qu’elle affectionne tant.

    A.-C.B.

    Lire aussi les témoignages dans La Dépêche de Tahiti ou en vous abonnant au feuilletage numérique

    BobBigBoss 2016-04-16 16:13:00
    Pas "condamné" mais "accusé". Pour la suite, aucun retour.
    BobBigBoss 2016-04-16 15:53:00
    Vous avez bien lu l''article ? C''est le mec aux cheveux gris, le Arnold, celui-là même qui avait été condamné pour avoir détourné les millions pour la cantine scolaire de Tautira, c''est lui qui prétend que les raisons sont d''ordre politique !
    MM.Maeva 2016-04-15 23:36:00
    LANIE , au dela de son contrat ,elle aime les enfants , et elle accueille mieux les enfants ,les enfants se sont attaches a elle, avant de penser "mesure politique, administratif , "regarder dabord sa situation envers les enfants, elle aime ses enfants , pour la politique et autre demarches administratifs , pour vous c perdre de largent en la remunerant !! mais por ces enfants , ils perdent "tati lani "
    en tant que maman , mon fils la en classe , je soutiendrait lanie
    Herenui 2016-04-15 18:35:00
    Je temoigne que lanie est une super aide maternelle.
    domi 2016-04-15 10:08:00
    Quel monde de merde!!!!
    Jos 2016-04-14 21:22:00
    Du gros n'importe quoi! Et bien sûr c'est la faute à "personne"! La pauvre, elle ne demande qu'à travailler!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete