Tautira – Un pêcheur se fait dérober son moteur pour la seconde fois

    jeudi 31 décembre 2015

    Des personnes malintentionnées ont une nouvelle fois sévi à la Presqu’île, en début de semaine, du côté de Tautira. Un pêcheur de 33 ans, Luciano Marere, s’est fait dérober son moteur Yamaha 40 cv Enduro – acheté 380 000 F en 2012 –, et ce, malgré la présence d’un système antivol. “Lundi, à 11 h 30, il y avait toujours mon moteur sur le bateau. Mais quand je suis revenu le lendemain, à 4 h 30, pour aller pêcher, il n’était plus là”, raconte-t-il, encore abattu.
    Il prévient alors immédiatement sa femme, qui relaie la disparition du moteur sur les réseaux sociaux, ne manquant pas de préciser son numéro de série (66TK1127877), titre de propriété à l’appui. Une plainte a également été déposée auprès de la gendarmerie de Taravao.

    Vigilance parmi les propriétaires

    Issu d’une famille de pêcheurs, Luciano Marere tire l’intégralité de ses revenus de la mer. C’est donc en toute logique qu’il s’interroge sur son avenir, partagé entre colère et impuissance…
    “Cela fait mal au cœur, mais qu’est-ce que je peux faire ? On travaille dur, et voilà notre cadeau de Noël !”, déplore-t-il. “Si les gendarmes ne le retrouvent pas, je ne sais pas comment je vais faire. Je vais devoir aller en acheter un autre. Le problème, c’est que le prix a presque doublé ! Je vais être obligé de travailler encore plus dur pour avoir cette somme”, confie-t-il, expliquant avoir peu de chance d’obtenir un prêt dans ces circonstances.
    Le jeune pêcheur est d’autant plus remonté qu’il s’était déjà fait voler un moteur d’un modèle similaire, quelques années auparavant.
    On pourrait croire que ce secteur de Tautira, situé à la lisière du Fenua ‘aihere, serait épargné par ce genre de pratiques. Pourtant, la vigilance est de mise parmi les propriétaires d’embarcations motorisées. C’est en tout cas ce que confirme un couple de pêcheurs, croisé par hasard au détour d’un chemin, transportant son moteur dans une brouette. Eux aussi se seraient fait voler par le passé, sans avoir jamais pu récupérer leur bien. Suite à cette mauvaise expérience, ils s’emploient désormais à mettre leur moteur à l’abri après chaque utilisation. Hier, Luciano Marere a pu retourner à la pêche, en empruntant le moteur de l’un de ses frères. Une solution temporaire qui ne saurait s’éterniser.

    A-C.B.

    poko lala 2016-01-04 08:17:00
    Il foute quoi les gendarmes au lieu d'emmerder les planteurs de paka?
    FAAA110 2016-01-02 11:40:00
    Pareil pour les navires qui desservent les îles.
    MOOREA56 2015-12-31 23:58:00
    Il faut voir les parents ,car eux ils savent où est le ou les moteurs. Dans une maison cela se voit non?
    lebororo 2015-12-31 13:20:00
    Affreux pour le travail...
    Plus aucun respect pour les locaux... Triste fin d'année encore.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete