Taux de change : attention aux arnaques

    samedi 16 mai 2015

    Suite à de nombreuses plaintes de touristes reçus dans ses points d’information à la gare maritime et à l’aéroport de Tahiti-Fa’a’a, Hiro Kelley, président du GIE Moorea Tourisme, lance une campagne contre les abus sur les taux de change pratiqués par certains commerçants de Tahiti, Moorea et Bora Bora. 
    “Je lance un appel aux commerçants et prestataires de Polynésie pour qu’ils respectent les taux de change annoncés par les banques. Je sais qu’ils n’y sont pas obligés, par contre si les commerçants souhaitent avoir leurs propres taux de change, différents de ceux affichés quotidiennement par les banques, qu’ils préviennent le client par le biais d’une affiche qui annonce, comme c’est le cas dans les hôtels, le taux pratiqué dans leur commerce.”
    Hiro Kelley confirme avoir reçu de nombreuses plaintes de clients américains, australiens, néo-zélandais et européens.

    Sondage anonyme

    Parmi ces plaintes, des remarques écrites, comme celle d’un touriste anglo-saxon : “Si ces gens veulent nous voler, qu’ils le fassent, mais qu’ils nous préviennent avant, de façon à ce que nous puissions décider si oui ou non on veut se faire arnaquer par lui.”
    Dans un sondage anonyme que le GIE Moorea Tourisme a mené auprès de 150 entreprises de Tahiti, Moorea et Bora Bora, il s’avère que certains commerçants et prestataires pratiquent un taux pouvant amener le dollar à 75 F, alors qu’il est à 100 F à la banque. 
    “C’est du vol, il n’y a pas d’autre mot pour le dire, car la différence entre le taux légal et le taux pratiqué par ces commerçants diffère de 25 %, en défaveur bien sûr du touriste.”
    Selon Hiro Kelley, la direction des affaires économiques confirme que les commerçants qui pratiquent le change ont l’obligation d’afficher le taux pratiqué. 
    Quant au ministre du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou, ce dernier affirme qu’il prendra en compte cette problématique de façon à ce que les touristes soient davantage informés de la valeur des taux pratiqués par les commerçants du territoire, comparativement à ceux affichés par les banques.
    Une bataille lancée par le GIE Moorea Tourisme qui, selon Hiro Kelley, ne plaît pas beaucoup à certains commerçants ou prestataires. 
    “Qu’à cela ne tienne, cette bataille ne fait que commencer. Nous irons jusqu’au bout pour que la réglementation soit appliquée. Il y va de la réputation de notre tourisme en Polynésie.” 

    De notre correspondant Jeannot Rey

    Amo 2015-05-25 10:15:00
    Oui moi osi je t''emoigne de ses faut prêt arrêté de volé les gens aller travailler vous au lieu de volé les autre
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-05-20 05:05:00
    Manipulation des taux de change : c'est du "lourd" hahahaha rollstahiti@gmail.com

    "Les groupes américains JPMorgan Chase & Co et Citigroup débourseront respectivement 550 millions et 925 millions de dollars d'amendes judiciaires. Les britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland s'acquitteront respectivement de 650 millions et 395 millions d'amendes. Le montant total de 5,7 milliards annoncé inclut 1,6 milliard d'amendes infligé séparément aux cinq groupes par la Réserve fédérale.

    Barclays paiera par ailleurs 1,3 milliard de dollars supplémentaires au Département des services financiers de l'Etat de New York, à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine et à la Financial Conduct Authority (FCA) britanniques, ont précisé les autorités. Dans le cadre de l'accord avec le régulateur du secteur bancaire de l'Etat de New York, Barclays a accepté de licencier huit salariés impliqués dans la manipulation de taux de change."
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-05-16 17:40:00
    ---------- Message transféré ----------
    De : RENE HOFFER
    Date : 7 juillet 2014 08:37
    Objet : Re: Change non payant euros en XPF
    À : MARTIN Stéphane
    Cc : "etienne.desplanques" , "snop.polynesie" , "sandrine.ohayon" , jean-marc.sauve@conseil-etat.fr, bernard.stirn@conseil-etat.fr, marie.picard@conseil-etat.fr, jean-louis.debre@conseil-constitutionnel.fr, communication@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, elections.degeom@outre-mer.gouv.fr, drcl@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, courriel.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr, eric.leibnitz@interieur.gouv.fr, "sylvie.eyrignoux" , "prefpol.cabinet-sdc-brm-citl" , "prefpol.cabinet-uit" , C BARTOLONE , efritch@assemblee-nationale.fr, stephane.diemert@conseil-etat.fr, yves.haupert@presidence.pf, jlassalle@assemblee-nationale.fr, padam@assemblee-nationale.fr, relations-publiques@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, olivier.dmuchowski@outre-mer.gouv.fr, christianeckert.depute@orange.fr, sec.dircab@interieur.gouv.fr, vrouillard@u-m-p.org, laurent.fabregat@dgfip.finances.gouv.fr, marc.valette@dgfip.finances.gouv.fr, veronique.rigal@conseil-etat.fr, edouard.crepey@conseil-etat.fr, jean-paul.garraud@justice.fr, marie-suzanne.le-queau@justice.gouv.fr, damien.levadou@justice.gouv.fr, eric.mathais@justice.gouv.fr, edith.goncalves@justice.gouv.fr, sylvie.dequen@justice.gouv.fr, imran ADENWALLA , secretariat-permanence.dacg@justice.gouv.fr, lionel.beffre@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, beffre.lionel@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, Sylvain.Rousselle@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, courrier@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, drrt@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, david.godin@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, eric.duverger@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, jean-claude.vuviet@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, virginie.trouve@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, michel.hamel@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, dipac@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, anne-marie.mourrier@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, claudie.bessard@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, Ghislaine.THEBAUD@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, herenui.teihotaata@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, nicole.savary@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, ornella.coulombel@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, ramona.tevaria@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, sarah.dulche@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, stephan.triquet@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, subdiv.tuamotu-gambier@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, cecile.fournier@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, nadine.vernaudon@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, guillaume.martins@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, maxence.jouannet@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, Isabelle.Tchang@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, Jean-Noel.Montbroussous@polynesie-francaise.pref.gouv.fr, ravanui.apeang@polynesie-francaise.pref.gouv.fr


    Monsieur le directeur adjoint de l'IEOM Stéphane MARTIN,

    Merci pour ta réponse rapide mais qui ne répond pas à ma question.

    En effet, je lis sur le site de l'IEOM: "En sa qualité de Banque centrale, l’Institut d’émission assure en Polynésie française, comme dans les autres collectivités d’outre-mer du Pacifique, la mise en circulation et l’entretien de signes monétaires ayant cours légal."

    J'en déduis que l'IEOM est garante de la parité fixe arrêtée par DSK en décembre 1998?

    Que si des frais de "change" - comme pour une ordinaire monnaie internationale - sont prélevés, la parité fixe est faussée; c'est à dire que l'IEOM ne veille pas à la parité lors de l'échange étant relevé que l'euro n'ayant pas cours légal ni pouvoir libératoire hors du territoire national, en "Polynésie française".

    D'où ma re-demande: si l'IEOM ne procède pas à des opérations "de change", veille-t-il, ès-"banque centrale" comme claironné d'entrée sur le site à ce que la parité fixe soit - ou puisse - être respectée?

    Et sinon, n'est-elle pas complice de détournement de parité fixe du fait que d'une part qu'elle ne procède(rait) pas "au change" en parité-fixe c'est à dire sans frais et d'autre part qu'en son nom tu me diriges vers ceux que je dénonce comme étant des arnaqueurs à la parité fixe?

    En clair: où puis-je bénéficier de la parité fixe pour échanger mes euros contre des francs des colonies françaises du Pacifique à TAHITI?

    Merci de me répondre sur ces points précisément, et je reste bien sûr à ta disposition sur ce sujet s'il fallait y apporter d'autres précisions.

    Avec Honneur

    Le président de "la Polynésie française", des Françaises et des Français
    René, Georges, HOFFER
    Tél (689) 77 71 70
    rollstahiti@gmail.com
    http://www.myspace.com/renehofferprdelapfsic
    http://www.ombudsman.europa.eu/decision/fr/020570.htm
    http://www.ombudsman.europa.eu/decision/fr/032077.htm
    http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=13600801
    Pour les XPF (je n'ai pas tout lu ni vérifié mais pour l'essentiel tout y est) : http://www.midiassurancesconseils.com/CFPdskXPF.htm
    http://politique-francais.forumsactifs.net/la-taverne-et-actualite-f121/voulant-m-acquitter-de-mon-amende-l-euro-na-pas-cours-legal-en-polynesie-francaise-t129.htm


    Le 7 juillet 2014 08:16, MARTIN Stéphane a écrit :
    Bonjour,

    Il n'est pas dans les missions de l'IEOM de procéder à des opérations de change.
    Je vous engage donc à vous rapprocher d'un établissement bancaire ou d'un changeur manuel pour effectuer cette opération de change euro / FCFP.

    Cordialement.


    Stéphane MARTIN
    Directeur adjoint
    IEOM Agence de Polynésie française
    Tel: (689) 50.65.05 Fax: (689) 50.65.03
    BP 583 - 98 713 Papeete RP
    E.mail: stephane.martin@ieom.pf

    -----Message d'origine-----
    De : rollstahiti@gmail.com [mailto:rollstahiti@gmail.com]
    Envoyé : lundi 7 juillet 2014 08:10
    À : DIRECTION IEOM Papeete
    Objet : Change non payant euros en XPF



    Formulaire posté le : 07 / 07 / 14 à 20:10:11.


    Civilité : monsieur
    Nom : HOFFER
    Prénom : RENE
    Téléphone : 87 77 71 70
    Géographie concernée : Polynésie française

    Bonjour,
    N'ayant pas de compte bancaire localement, par choix mais aussi du fait de ma liquidation judiciaire - et alors même que les touristes n'ont pas non plus de compte bancaire local -, où puis-je changer des euros en francs des colonies sans ponction de frais "de change" et au vu de la "parité fixe".
    Je me suis bien sûr rendu à l'IEOM où il m'a été répondu que - pour cause de blanchiments trop voyants à l'évidence en ai-je déduit -, l'IEOM n'a pas de compte de change en euros ou un truc comme çà.
    Urgent.
    Avec Honneur
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER rollstahiti@gmail.com

    -- Envoi via le site IEOM (http://www.ieom.fr/) --


    Ce message est enregistré sur votre site :
    http://www.ieom.fr/ecrire/?exec=contact_un_message&id_message=571
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-05-16 17:39:00
    Bravo Hiro, sus à l'arnaque !
    Prochain sujet que je te soumets en matière de taux : le taux de taxation à l'importation des ROLLS-ROYCE par le "service" des douanes hohohohohoho
    rollstahiti@gmail.com
    Pito 2015-05-16 12:28:00
    J ai des amis américains qui sont allés dans des boîtes de nuit à Papeete qui ont ete effrayés par le taux de change appliqué, de plus le rendu de la monnaie en CFP diffère suivant les clients pour une même consommation commandée !!!!!
    Si on veut tuer le tourisme il n'y a pas mieux !!!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete