Te ora o Teahupo’o veut faire voir la vie en couleur au PK 0

    mercredi 31 mai 2017

    teahupoo

    Le coup d’envoi des travaux devrait intervenir dans le courant de la semaine prochaine.(© Anne-Charlotte Bouleau)


    Te ora o Teahupo’o est l’une des deux associations de la Presqu’île en lice pour la troisième édition du concours “J’embellis ma commune”. Elle est présidée par Sylvana Teaotea, femme de service à la mairie de Teahupo’o, passionnée d’horticulture, soutenue par plusieurs collègues, eux-mêmes agents communaux. Main-d’œuvre, don de plantes ou prêt d’outillage, pour égayer le PK 0, l’association lance un appel à la population de Teahupo’o.

    Porté par le ministère du Tourisme, le concours “J’embellis ma commune” est reconduit pour la troisième année consécutive, à Tahiti et dans les îles. L’échéance pour la réalisation des aménagements est fixée au 30 juin, tandis que la tournée du jury débutera le 1er juillet.

    À la Presqu’île, deux associations sont en lice cette année, dont Te ora o Teahupo’o, présidée par Sylvana Teaotea. Femme de service à la mairie de Teahupo’o depuis 2002, elle a largement contribué à l’embellissement des jardins qui bordent le bâtiment, prenant à cœur sa mission.

    “Quand je suis arrivée, c’était monotone ! J’aime la nature et les plantes depuis ma jeunesse. J’en profite tous les jours et j’ai envie de partager cette passion avec les administrés”, confie-t-elle, à tout juste 50 ans.

    “Le jour où il y aura un concours d’embellissement des mairies, on va gagner”, lui aurait confié Jean-Henri Salmon, ancien tavana de Teahupo’o, l’encourageant à poursuivre dans cette voie.

    En fin d’année dernière, avec le soutien de plusieurs collègues, eux-mêmes agents communaux, l’association est née.

    Pour sa première participation au concours, l’équipe a choisi un lieu emblématique : le PK 0. Entre mer et rivière, la “fin de la route” est très prisée des locaux, le week-end, mais pas seulement…

    “C’est un site touristique, qui accueille de nombreux visiteurs et de grands surfeurs pendant les compétitions internationales. Pour moi, il doit être davantage fleuri. Pour l’instant, ça manque de plantes et de couleurs !”, souligne Sylvana Teaotea.

    Croquis à l’appui, la présidente de Te ora o Teahupo’o finalise actuellement les derniers détails du projet, avant le coup d’envoi des travaux, attendu dans le courant de la semaine prochaine. À terme, des cocotiers devraient border le littoral, tandis qu’une barrière végétale, composée de palmiers et de riri verts et jaunes – aux couleurs de la commune associée –, viendra limiter l’accès à la plage aux véhicules.

     

    Main-d’œuvre, végétaux, outillage : à vos dons !

     

    “Du côté de la rivière, on aimerait planter des bougainvilliers et des arbres fruitiers, pour que les enfants puissent en profiter, sans avoir besoin d’acheter, comme on le faisait à notre époque”, précise Sylvana Teaotea, un brin nostalgique.

    Pour réussir à mettre en œuvre ce projet d’envergure, l’équipe a lancé un appel à la population de Teahupo’o, aux associations et à l’école. “C’est un lieu public et on va y mettre tout notre cœur ! On a déjà quelques bénévoles prêts à intervenir. Pour les plantes, on a eu un petit budget du ministère, mais comme le site est grand, on a mis des pots de côté à la mairie, pour les transférer au PK 0. Il y a aussi quelques mamans qui ont proposé de nous offrir des plantes”, assure Sylvana Teaotea.

    Main-d’œuvre, végétaux, outillage, toute aide est bonne à prendre dans le cadre de cette initiative qui, au-delà de l’embellissement, vise à promouvoir des valeurs, telles que la solidarité et le respect. 

     

    A.-C.B.

     

    CONTACT
    À la mairie de Teahupo’o ou au 40.54.80.60.

     

    bureau

     

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete