Tea Paraurahi échoue sur la dernière marche de la nouvelle Star

    jeudi 25 septembre 2014

    Connu de la grande majorité des Polynésiens de métropole, Teanunuanua Paraurahi a mis de côté sa carrière d’informaticien pour se lancer dans la musique. Celui qui a animé nombreuses bringues polynésiennes à Paris a participé récemment au casting de la Nouvelle Star.
    S’il a réussi le premier précasting, il a échoué aux portes de l’émission.
     
    Président de l’association des étudiants de Polynésie française (AEPF) à Paris, Teanuanua Paraurahi est bien connu de tous les étudiants passés par la métropole.
    Né au fenua, Teanuanua a été adopté par une famille de la banlieuse parisienne. Si son corps est loin du fenua, son cœur, lui, ne cesse de battre pour la Polynésie. Il n’est jamais le dernier pour sortir son ukulele et animer les bringues tahitiennes dans la capitale, ou lors des rassemblements de la communauté polynésienne en métropole. Celui qui se fait désormais appeler Tea, l’enfant du Pacifique 987 est passé à la vitesse supérieure. Il est passé de la simple passion à une véritable vocation.
    En début d’année, il a mis entre parenthèse sa carrière d’informaticien pour vivre de son art. Désormais aidé par un manager, il est revenu sur la terre de ses tupuna en mars pour une tournée en compagnie de Ken Carlter et Manapacific avec qui il a interprété Tahitian Boy. Il est aussi l’un des piliers de l’association Toanui, qui donne des représentations du spectacle “La naissance de Toanui”, la prochaine est d’ailleurs prévue en Guyane en octobre.
    Pour multiplier ses chances, Tea tente tout ce qui s’offre à lui. Plus déterminé que jamais à avoir une carrière en solo, il est récemment arrivé en finale du Vocal tour, le premier télécrochet français sur Internet. La semaine dernière, il a également tenté l’aventure de la Nouvelle Star. Cette émission, comme Star Academy ou The Voice, est un tremplin pour les chanteurs en devenir. Après avoir fait le succès de M6, ce show musical fait maintenant les beaux jours de la chaîne de la TNT, Direct 8. La semaine dernière, Tea faisait donc partie des 6 000 Parisiens à se lancer au précasting (10 000 sur toute la France), au célèbre Palais Brongniart. “Cela s’est très bien passé. J’ai chanté “Somewhere over the rainbow” pour la chanson anglaise, et “On s’attache” de Christophe Maé. Ils m’ont dit bravo.”
     
    Intimidé par le jury, il stresse
     
    Tea a donc eu le privilège de passer lundi devant les quatre jurys de l’émission, André Manoukian, la chanteuse Elodie Frégé, le guitariste Yarol Poupaud, et le chanteur Sinclair. Tea a dû réinterpréter les mêmes chansons mais, cette fois, la donne avait changé. “J’avais un trac de fou. C’était la première fois que je passais devant un jury comme ça. Même si t’es bien préparé, il y a cette dose de stress qui a fait ressortir mon côté polynésien timide, je n’arrêtais pas de dire “pardon”, “excusez moi”. Même bien préparé et déterminé, cela ne s‘est pas super mal passé, sur “On s’attache”. Sinclair a beaucoup aimé, et Manoukian aussi.”
    Ce n’est hélas pas suffisant malgré l’encouragement de Sinclair qui a salué “son timbre de voix et sa bonne ‘vibe’”, Élodie Frégé n’a pas été autant séduite. “Ils ont mis le micro derrière la caisse de résonnance et ça a dû lui irriter l’oreille.” Tea n’arrive pas à convaincre trois des quatre jury pour accéder à l’émission.
    Interviewé dans les coulisses, le jeune Polynésien pourrait tout de même faire un passage lors de la première émission. Pas de quoi le décourager en tout cas. “Ce n’est pas parce qu’on fait de la musique depuis des années que, du jour au lendemain, nous sommes artistes. Cette nouvelle expérience m’a juste donné l’envie de continuer à vous donner et surtout transmettre ma passion et l’amour que j’ai pour la musique. Je recommencerai, soyez-en certains”, explique-t-il sur sa page Facebook. “Teiva LC a ouvert la porte alors qu’il vit à Tahiti. Moi, depuis le temps que je suis ici, j’aurai pu faire un truc. Après, ma vie n’était pas vouée à ça.”
    C’est désormais le cas et, n’en doutons pas, Teanuanua continuera de porter fièrement la culture du fenua “cela me donne encore plus la gnac pour revenir”.

    FC

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete