Teahupo’o – Au bout de la route : PK 0 ou PK 18 ?

    mercredi 16 mars 2016

    C’est une histoire insolite que celle de la borne kilométrique la plus au sud de Tahiti, comptant certainement parmi les plus célèbres à travers le monde. Mais le PK 0 de Teahupo’o, comme on a l’habitude de l’appeler, tant localement qu’internationalement, serait-il correctement présenté ? La question divise. Et pour cause : à la Presqu’île, le point kilométrique 0 est situé au niveau du fort de Taravao. De là, en prenant la direction de Teahupo’o, l’adressage est effectivement croissant jusqu’à la fin de la route. Selon la logique mathématique, en arrivant à la hauteur du monument symbolisant la vague mythique, la face latérale de la borne kilométrique devrait donc indiquer PK 18. Or, sur son recto, il n’est plus seulement mentionné “Teahupo’o – 0”, comme c’était le cas du temps de l’ancienne planche en bois bordée de palmiers – vandalisée avant d’être remplacée dans le cadre du réaménagement du site, l’an dernier –, mais “Teahupo’o – PK 0”. Et inutile de chercher la mention PK 18 sur les côtés, et encore moins au verso de la borne, vierge de toute autre inscription. Pourtant, les deux appellations sont bel et bien employées.
    “Personnellement, je parle plutôt du PK 18”, confie un agent du service d’information géographique de la commune de Taiarapu-Ouest. “À l’époque, on parlait même de la fin de la route, tout simplement”, explique-t-il.

    “Il existe même un PK 20”

    L’adressage se poursuit d’ailleurs au-delà du pont, jusqu’au PK 18,5. “Il existe même un PK 20, dans le cadre du projet d’électrification prévu par la commune, bien que la population soit encore hésitante”, ajoute l’agent communal. Mais le PK 0 a ses partisans et ses défenseurs, à commencer par Patrick Rochette, gardien des légendes locales, soutenu par Gérard Parker, maire délégué de Teahupo’o.
    “Depuis tout petit, j’ai toujours entendu parler du PK 0. C’est important, pour moi, pour la population, comme pour les surfeurs du monde entier, qui ont toujours connu ce lieu sous cette appellation. C’est devenu un symbole !”, confie ce dernier. Mais au-delà de ce point de vue affectif, le tavana s’inquiète pour le spot de surf en lui-même.
    “J’ai aussi entendu dire, au niveau de la vague, que l’appellation de Teahupo’o pourrait être remplacée par celle de la commune de Taiarapu-Ouest. Mais la vague de Hava’e est à Teahupo’o. Elle fait partie de Taiarapu-Ouest, d’accord, mais je ne vois pas pourquoi il faudrait changer. C’est une question de respect”, tient-il à préciser, tandis qu’une seconde compétition internationale – de bodyboard, cette fois-ci – vient d’être ajoutée au calendrier local.
    À n’en pas douter, le Sparkgreen Tahiti Challenge participera à renforcer l’attrait du “PK 0”, initié en 1997 par la Black Pearl Horue Pro, rebaptisée alternativement Billabong Pro Teahupo’o et Billabong Pro Tahiti depuis 2001. Une fois encore, il semble que la terminologie nous joue des tours…

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete