Teahupo’o – Cinq jours pour boucler l’ouverture, les épreuves et la remise des prix

    jeudi 25 août 2016

    forains

    Georges Tauhiro et ses enfants gardent le sourire, malgré un bilan catastrophique. (Photo : Anne-Charlotte Bouleau)

     

    Un événement trop court au goût des forains

     

    Au lendemain de la clôture de la Billabong Pro Tahiti 2016, le village de Teahupo’o reste quelque peu sur sa faim.

    Les forains du PK 0 avaient inauguré leurs baraques le 12 août, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des deux journées de qualification en amont de la célèbre compétition, dont le coup d’envoi a été donné une semaine plus tard.

    Compte tenu des conditions météorologiques, la waiting period, programmée du 19 au 30 août, a été réduite au strict minimum, avec un seul jour off, suivi de quatre journées de compétition, remise des prix incluse.

    C’est déjà terminé, et ce n’est pas du tout bon pour nous en termes de clientèle”, regrette Joachim Pavaouau, président du comité Teahupo’o Hava’e Horue depuis 2010.

    Malgré un bilan qui s’annonce catastrophique, il semblerait que le pire soit passé depuis le transfert du quartier général de la compétition de la marina de Teahupo’o vers la pointe Fare Mahora, rapprochant les équipes et les potentiels visiteurs du PK 0.

    Mais, là encore, Joachim Pavaouau tient à nuancer. “De plus en plus, les repas sont achetés auprès de particuliers, et il y avait même un terrain sur le lequel un sponsor proposait de l’alcool”, souligne-t-il, agacé par cette concurrence qu’il considère comme déloyale.

     

    La clôture avancée à ce week-end

     

    Pour attirer du monde, plusieurs animations avaient été mises en place, mais l’ouverture des festivités coïncidait avec la rentrée, tandis que le Heiva i Taiarapu-Ouest, à la marina de Puunui, n’avait pas encore refermé ses portes.

    Avec un seul week-end de forte affluence, le bilan des forains n’est pas très optimiste. Ils se laissent encore un week-end avant de démonter leurs baraques, soit deux jours avant la date prévue.

    Bien sûr, l’animation arrive au second plan, après la vague et la compétition, mais ça n’empêche pas de faire la fête !”, souligne Steve Labuthie, alias DJ Vesto, en charge de l’animation.

    Les activités se poursuivront jusqu’à dimanche, avec des lots à gagner, en espérant que la population sera au rendez-vous. L’un dans l’autre, maintenant que la compétition est terminée, les gens peuvent profiter pleinement du site. À nous de nous organiser différemment et de nous remettre en question”, lance-t-il.

    Pour profiter au maximum de l’attractivité de l’événement, plusieurs hypothèses ont été évoquées au cours des dernières années.

    Parmi elles, la construction d’un ponton, pour permettre aux bateaux d’accoster au PK 0, ou encore l’installation d’un écran géant, pour faciliter le rassemblement des visiteurs.

     

    A.-C.B.

     

    Retrouvez dans notre édition du jour :

    • Réactions : Georges Tauhiro, gérant du restaurant Hitihere / Hélène Rochette, gérante du snack Esther / Fenuaiti Rochette, gérante du snack Rau-Iti

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete