Teahupo’o – Mobilisation autour du rahui

    vendredi 8 janvier 2016

    Comme trois fois par an minimum, le comité de gestion de l’espace maritime protégé du Fenua ‘aihere s’est réuni, hier matin, à la mairie de Teahupo’o. L’emplacement des balises et les actes de vandalisme perpétrés à l’encontre de deux d’entre elles étaient notamment à l’ordre du jour. Ces questions ont permis de mettre en avant l’importance
    de la sensibilisation de la population, mais aussi de la surveillance de la zone et du recensement des espèces.
    Hier matin, le comité de gestion de l’espace maritime protégé du Fenua ‘aihere s’est réuni à la mairie de Teahupo’o, afin de faire le point sur les actions passées et à venir. La séance s’est déroulée en présence des membres du comité, mais également de contributeurs extérieurs, soit une vingtaine de personnes au total.
    Étaient notamment présents : les représentants de la direction de l’environnement, de la direction des ressources marines, de la section de commune, mais aussi des pêcheurs, des agriculteurs, et plus largement des associations de préservation du Fenua ‘aihere.
    En guise d’introduction, la lecture, suivie de l’approbation du compte-rendu de la précédente réunion, a permis de revenir sur le décalage nécessaire de deux balises, lors de leur mise en place, en juin dernier, tant pour des raisons de sécurité que de visibilité.
    “Le problème qui a été soulevé concernait la surface réelle de l’espace protégé, du fait que la balise soit positionnée à l’intérieur et non pas à la limite : certains ont eu l’impression qu’on diminuait la taille de l’espace protégé. L’autre souci évoqué, c’est que les gendarmes se réfèrent aux balises pour leurs interventions. Nous devons donc concentrer nos efforts sur la communication par rapport à l’arrêté de classement et aux limites réelles de l’espace”, explique Miri Tatarata, directrice de l’environnement par intérim, également chargée du programme de gestion de l’espace protégé de Teahupo’o.

    767 hectares à protéger et à préserver

    Dans cette optique, des panneaux d’information devraient être positionnés à des emplacements stratégiques d’ici la fin du premier trimestre, en complément de flyers explicatifs.
    La World Surf League, supervisant l’organisation de la Billabong Pro Tahiti, se serait également positionnée en faveur de la promotion du dispositif de préservation.
    Ces actions de sensibilisation sont d’autant plus nécessaires que deux balises ont été vandalisées en septembre dernier, quelques mois seulement après leur installation. La première aurait dérivé pendant plusieurs jours avant d’être retrouvée du côté de Haapiti, à Moorea, tandis que la seconde aurait été rattrapée dans le secteur par un pêcheur de Teahupo’o.
    L’inspection sous-marine du système de maintien des balises aurait confirmé un acte de sabotage. Le maire délégué de Teahupo’o, également président du comité de gestion, pourrait prochainement déposer une plainte “contre X”.
    Cette malencontreuse expérience soulève une fois de plus la question de la surveillance de la zone de 767 hectares, où la baignade, la pêche et l’ancrage sont interdits suite au classement stipulé par l’arrêté du 6 juin 2014.
    Afin de conforter la raison d’être du rahui, tant d’un point de vue administratif que culturel, la mobilisation de la population s’impose. En première ligne, les pêcheurs se sont pour certains portés volontaires pour prendre part au recensement des espèces marines. Une formation devrait ainsi leur être dispensée, afin de leur permettre de participer pleinement à la gestion des ressources.
    La nécessité de la mise en place de groupes de travail thématiques a de nouveau été évoquée, en vue de renforcer davantage l’impact du dispositif. “Malgré les difficultés, on doit être fiers et il faut avancer”, a souligné à plusieurs reprises Annick Paofai, membre du comité de gestion et présidente de l’association de défense du Fenua ‘aihere. K

    A.-C.B.

    Lire plus dans La Dépêche de Tahiti ou en vous abonnant au feuilletage numérique

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete