Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Teheimoana et Ariihau, passionnés de pêche sous-marine

lundi 7 août 2017

ariihau chung teheimoana tcheou

“On peut dire qu’on va pêcher pratiquement tous les jours en ce moment”, confient Ariihau Chung, 13 ans, et Teheimoana Tcheou, 16 ans. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Teheimoana Tcheou, 16 ans, et Ariihau Chung, 13 ans, sont cousins et passent actuellement leurs vacances chez leur tante, à Teahupo’o. En marge du surf, ils s’adonnent quotidiennement à leur passion commune pour la pêche sous-marine, au départ de la pointe Fare Mahora. Quand on leur demande s’ils s’ennuient, la réponse est unanime et exemplaire pour leur âge : “Non, pas du tout ! Il y a toujours quelque chose à faire.”

Palmes, masque, tuba, combinaison et fusil, c’est bien équipés que Teheimoana Tcheou, 16 ans, et Ariihau Chung, 13 ans, se rendent chaque matin à la pointe Fare Mahora, à Teahupo’o. Résidents de Taravao, les deux cousins séjournent chez leur tante, au PK 0, à l’occasion des vacances scolaires, profitant au maximum de leur temps libre.

“On peut dire qu’on va pêcher pratiquement tous les jours en ce moment, peu importe s’il pleut ou pas. En général, on peut rester dans l’eau quelques heures, en fonction du nombre de prises. On reste dans le lagon, comme mon cousin est encore petit. On pêche un peu de tout, sauf les petits poissons, pour les laisser grandir”, précise Teheimoana Tcheou.

Rougets, perroquets, maito, mulets, ume… le binôme revient rarement bredouille. S’ils apprécient de consommer le fruit de leur pêche, les deux garçons ne manquent pas de partager quelques poissons avec leur entourage.

 

“Il y a toujours quelque chose à faire”

 

Cette passion, ils la tiennent chacun de leur père. Ils ont d’abord été initiés à la pêche au moulinet. “Je manquais de patience, donc j’ai essayé la pêche sous-marine. Ça m’a tout de suite plu : il y a plus d’action ! J’ai commencé au motu Nono, à Afaahiti, pour apprendre à charger, à tirer et à anticiper”, confie Ariihau Chung, qui se perfectionne ainsi depuis deux ans. Quant à Teheimoana Tcheou, il a tenu son premier fusil vers l’âge de 10 ans et a commencé à s’exercer à Tautira.

Pour l’heure, les deux cousins, l’un collégien, l’autre lycéen, ne rêvent pas de concours. “On fait vraiment ça pour le plaisir”, assure l’aîné.

Arrivés sur la plage, les deux garçons préparent soigneusement leur matériel, avant de se jeter à l’eau. Et quand ils ne sont pas sous l’eau, ils surfent, pour peu que les vagues soient au rendez-vous. Alors, quand on leur demande s’ils s’ennuient pendant les vacances, la réponse est unanime : “Non, pas du tout ! Il y a toujours quelque chose à faire. La journée, c’est rare qu’on reste sur nos Vini ou sur Internet. Ce n’est pas très intéressant.”

Débrouillards et motivés, les deux cousins font figure d’exemple. “À tous les jeunes qui s’ennuient : il faut trouver un passe-temps qui vous plaît pour profiter des vacances et de la vie !”, lance le plus jeune.

 

A.-C.B.

 

Teheimoana Tcheou pêche sous marine

Teheimoana Tcheou a tenu son premier fusil vers l’âge de 10 ans. (© Anne-Charlotte Bouleau)

ariihau chung pêcheur

Ariihau Chung se perfectionne depuis deux ans. (© Anne-Charlotte Bouleau)

pêche

Avant de se jeter à l’eau, les deux cousins ne manquent pas de préparer leur matériel. (© Anne-Charlotte Bouleau)

pêche

Avant de se jeter à l’eau, les deux cousins ne manquent pas de préparer leur matériel. (© Anne-Charlotte Bouleau)

939
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete