Tehuiarii et Alann partent « pour décrocher la médaille d’or »

    jeudi 20 octobre 2016

    lycée hôtelier

    Cela fait deux mois que Tehuiarii (à gauche) et Alann s’entraînent sans relâche pour le concours international de cuisine, pas moins de huit heures par semaine (et trois jours entiers par semaine, en période de stage). (© Lycée hôtelier de Tahiti)

     

    Ce soir, Alann Poilvet et Tehuiarii Papaura s’envoleront pour l’Australie, afin de participer au concours international de cuisine Asie-Pacifique des lycées. Ils présenteront, pour l’occasion, “une déclinaison de volailles avec son pavé de courgette, accompagné d’une sauce diable”. Après deux mois d’entraînements intensifs, les candidats se sentent prêts pour décrocher la médaille d’or.

     

    Le grand départ approche pour Alann Poilvet et Tehuiarii Papaura. Ces deux élèves de terminale bac professionnel au lycée hôtelier de Tahiti (LHT), s’envoleront ce soir pour Campbelltown, en Australie, afin de défendre les couleurs de la Polynésie française, lors du grand concours international de cuisine Asie-Pacifique des lycées, organisée par l’Australian Culinary Federation.
    Cela fait douze ans que le lycée hôtelier participe à cet événement et, l’an passé, il avait même accueilli le concours en son sein.
    Cette année, une dizaine d’équipes, issues d’Australie, du Japon, de Nouvelle-Zélande, de Nouvelle-Calédonie et bien sûr de la Polynésie française, sont en lice. Elles s’affronteront en cuisine le 28 octobre pour élaborer un plat original de leur choix autour d’un aliment imposé : la volaille. Chaque équipe devra alors dresser quatre assiettes dans un temps limité (moins d’une heure), qui seront ensuite évaluées par un jury de professionnels.
    Cela fait deux mois qu’Alann et Tehuiarii s’entraînent sans relâche chaque semaine, en dehors des cours pour mettre au point leur recette : une déclinaison de volailles avec son pavé de courgette, accompagné d’une sauce diable.
    Une assiette colorée présentant une volaille dans tous ses états : un blanc farci à la duxelle de champignons et en croûte de pistaches, une cuisse désossée en croûte de moutarde et chapelure rôtie au four et un aileron de poulet mariné au cumin manchonné et frit minute. Une recette prometteuse qui fait saliver rien que dans les mots.

     

    Fin prêts et confiants

     

    Alann et Tehuiarii ont été sélectionnés au sein de leur établissement parmi six candidats volontaires, à l’issue d’une épreuve pratique au cours de laquelle ils ont dû faire preuve d’une grande rapidité, de dextérité et de créativité. Les voilà fin prêts et confiants, leurs couteaux et autres outils de travail dans leur valise. “Nous partons pour décrocher la médaille d’or”, assurent-ils à quelques heures du départ.
    Ce concours est, pour eux, une belle opportunité. Durant toute leur période d’entraînement, ils ont amélioré leur technicité et surtout gagné en rapidité. Car si, à leur début, ils mettaient presque une heure et demie pour élaborer leur plat, ils sont aujourd’hui bien en dessous du temps qui leur sera imparti le jour “J”, avec un temps de réalisation de 50 minutes. “Ça nous laisse une marge en cas d’imprévus une fois sur place, car on sera dans des locaux que l’on ne connaît pas, avec un matériel qui ne nous est pas familier”, se rassurent les deux garçons.
    Les deux candidats seront de retour le 30 octobre. Le plat sera ensuite proposé à la carte du restaurant pédagogique pour tous les partenaires et institutionnels qui ont suivi le concours, fin novembre.

     

    É.P.

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete