Habillage fond de site

Téléthon : une très forte mobilisation cette année

lundi 5 décembre 2016

téléthon

Sept mille tee-shirts vendus au profit du Téléthon ont trouvé preneurs. Dès samedi dernier, dans l’après-midi, il y a eu rupture de stock. (© archives LDT)


 

Samedi dernier, le compteur du Téléthon Polynésie affichait un peu plus de 7 millions de francs. Une somme qui satisfaisait déjà l’équipe de coordination locale, qui ne pourra donner un chiffre plus précis qu’en milieu de semaine, quand toutes les sommes lui seront remontées. Voici toutefois le premier bilan que fait Serge Le Naour, à la tête de l’équipe locale de bénévoles, au sujet de cette 18e édition polynésienne, dont les actions se sont déroulées notamment à Tahiti, à Moorea et à Raiatea.

 

 

Quel est votre sentiment au sujet de cette 18e édition polynésienne du Téléthon ?
Jusqu’à présent, on est relativement satisfait. C’est difficile de faire un bilan à cette heure-ci parce qu’on n’a pas une remontée de toutes les manifestations ; entre autres les manifestations dans les îles, et un certain nombre de manifestations qui ont eu lieu samedi dans la journée ou tard le soir, ou qui ne sont pas terminées. Je pense à Taravao, où ils faisaient 24 heures de marche avec l’association d’athlétisme de Taravao.

Mais samedi en fin d’après-midi, on avait dépassé les 7 millions de francs, et c’est une somme supérieure à ce qu’on a eu l’année dernière à la même heure. Donc a priori, pour l’instant, on est satisfait.

On aura un chiffre plus précis dans les jours à venir, peut-être en milieu de semaine, quand toutes les remontées vont nous arriver.

 

Au niveau de toutes les actions menées, êtes-vous également satisfait par rapport à l’année dernière ?
Oui. Il y a eu une quarantaine de manifestations, donc là on est sur un chiffre similaire par rapport à l’année dernière. Les actions des pompiers ont très bien marché. Entre les sapeurs-pompiers de Moorea et de Tahiti, il y a eu une remontée de fonds de plus de 1,2 million.

Il y avait aussi les pompiers de Huahine qui participaient avec d’autres manifestations pour le Téléthon. Sept mille tee-shirts ont été vendus. Et puis il y a eu de grosses manifestations comme le Téléthon du lycée de Taaone, avec plus de 2 300 élèves réunis pour faire une chaîne humaine.

C’est important parce que même s’il n’y a pas eu une somme énorme récoltée pour cette opération, il y a eu une mobilisation importante de tous ces jeunes gens. C’est important parce que c’est aussi ça le Téléthon, ce n’est pas qu’un montant. Même si c’est un curseur important, ce n’est pas que ça.

C’est aussi la mobilisation générale, l’impact du message du Téléthon et l’information de la population par rapport à la recherche, par rapport aux malades, par rapport aux handicaps. Donc quand vous avez 2 300 élèves qui se réunissent pour une même action, forcément, on ne peut que soulever l’enthousiasme. C’est beau !

 

Y a-t-il d’autres manifestations prévues ou le Téléthon est-il terminé pour cette année ?
Le gros est passé. Hier, il restait quelques manifestations comme une course cycliste autour de l’île de Tahiti et Moorea. Il y a encore des manifestations qui vont durer jusqu’à fin décembre puisque Optic 2000 fait une récolte de fonds dans l’Hexagone et en Polynésie dans le cadre de vente de lunettes.

Mais je n’ai aucune idée des sommes qui pourront être récupérées par rapport à cette action. Il y a encore des manifestations, il y a quelques urnes qui sont encore disponibles à certains endroits, comme le Lagon Bleu par exemple, qui va continuer quelques jours encore.

Par contre, le 40.36.37 est fini, mais il y a toujours la possibilité de faire un don par Internet sur le site www.telethon.fr, pour ceux qui se réveilleraient un peu tard, qui se seraient endormis comme la Belle au bois dormant tout le week-end. (rires) Je pense qu’on en a bien parlé au niveau des médias.

C’est ça aussi qui est intéressant. Vous avez tous joué le jeu et c’est important parce qu’une belle couverture médiatique permet beaucoup. Je pense que la vente des tee-shirts fonctionnerait sans doute moins bien s’il n’y avait pas toutes ces informations qui incitent les gens à participer.

 

Un petit mot pour finir ?
Évidemment un grand merci aux centaines de bénévoles qui ont participé et aux milliers de gens qui ont fait un geste en achetant un tee-shirt, ou en appelant au standard, ou en participant à une action.

Donc évidemment c’est un grand merci à tous ceux qui se sont impliqués. Merci à nos partenaires. On fera des remerciements plus officiels dans les jours à venir, mais plus globalement, un grand merci à toute la population de s’être mobilisée encore cette année pour le Téléthon. 

 

Propos recueillis par V.H.

 

Plus de 2 500 kilomètres en marche nordique à Taravao

téléthon

En famille ou entre amis, le relais de marche nordique de l’Aadat a mobilisé plus de 400 personnes entre vendredi dernier, 18 heures, et samedi dernier, même heure, pour récolter des fonds pour le Téléthon. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Le week-end dernier, l’Association pour le développement de l’athlétisme à Taiarapu (Adat) avait lancé un défi aux habitants de la Presqu’île, dans le cadre du Téléthon : effectuer un relais de marche nordique sans interruption pendant 24 heures, en vue de comptabiliser un maximum de kilomètres, sponsorisés par les partenaires de l’événement et les dons des particuliers.

Le coup d’envoi des premiers tours du stade du collège de Taravao a été donné vendredi dernier, vers 18 heures, en présence d’Albertine Tapatoa, figure emblématique du Téléthon en Polynésie, tandis qu’un concert se tenait sur place.

“On a eu du monde autour de la piste toute la nuit, grâce aux bénévoles du club, qui ont répondu présents. C’est vrai que c’était un challenge, d’autant qu’on a eu pas mal de pluie”, a précisé Philippe Segala, animateur de marche nordique au sein de l’association, qui en a profité pour réaliser un défi personnel en marchant douze heures, de l’ouverture jusqu’au lendemain matin. “J’ai toujours été accompagné par des mamans du club, et des amis de la ville et des environs. C’était super !”, confie-t-il.

 

Plusieurs centaines de participants

 

À 4 heures du matin, un premier bilan faisait déjà état de 750 kilomètres parcourus. Samedi, le nombre de participants n’a cessé de s’accroître et le compteur de s’affoler, tandis que les plus engagés reprenaient des forces sous les tentes du régiment du service militaire adapté (RSMA). Adultes, enfants, familles, quelques minutes d’explication suffisaient généralement à apprivoiser la technique, bien que certains aient préféré se passer des bâtons.  En parallèle, plusieurs animations sont venues ponctuer la journée, entre démonstrations sportives, Zumba et Nordic’Fit, dans une ambiance conviviale.

Vers 18 heures, après qu’une centaine de personnes ont effectué le dernier tour d’une même foulée, le verdict tant attendu est tombé : les premières estimations tablent ainsi sur plus de 2 500 kilomètres, parcourus grâce à plus de quatre cents marcheurs.
“Les objectifs sont atteints ! On espère que l’événement pourra être pérennisé, avec toujours plus de records à battre pour permettre une grosse levée de fonds, car les personnes à l’honneur aujourd’hui, ce sont les malades. On marche pour améliorer leur confort de vie. Il ne faut pas perdre cette idée de vue”, a rappelé Philippe Segala, tout en précisant que le montant collecté sera communiqué dans les prochains jours.

 

A.-C.B.

 

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

 

 

70
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete