La tension monte encore entre Washington et Pyongyang

    mercredi 12 avril 2017

    usa corée

    Photo fournie par la Marine américaine, le 31 mars, montrant le porte-avions Carl Vinson et sa flotte. (Photo : AFP/MCS 3rd Class Matt Brown)

    La tension est encore montée hier entre Pyongyang et Washington avec de nouvelles menaces de Donald Trump, disposé selon lui à “résoudre le problème” nord-coréen seul, sans la Chine, tandis que la Corée du Nord se disait prête à la “guerre”.

    “La Corée du Nord cherche des ennuis. Si la Chine décide d’aider, ça serait formidable. Sinon, nous résoudrons le problème sans eux ! USA”, a écrit hier Donald Trump sur Twitter, en référence aux programmes nucléaire et balistique nord-coréens bannis par l’ONU.

    Quelques jours après un sommet avec son homologue chinois Xi Jinping, Donald Trump a, en outre, semblé lier les négociations commerciales entre les deux premières puissances économiques mondiales à la question nord-coréenne : “J’ai expliqué au président chinois qu’un accord commercial avec les États-Unis serait bien meilleur pour eux s’ils résolvent le problème nord-coréen !”

    Donald Trump avait accueilli Xi Jinping dans sa résidence privée en Floride jeudi et vendredi derniers pour une première rencontre placée sous le signe de la cordialité. Avant ce sommet, il avait déjà annoncé être prêt à “régler” seul le problème nord-coréen si Pékin tergiversait trop longtemps. Un message martelé dimanche dernier par son secrétaire d’État.

    Peu après le départ du président chinois, Washington a annoncé samedi dernier que le porte-avions USS Carl Vinson et son escorte faisaient route vers la péninsule coréenne, alors qu’ils devaient initialement faire escale en Australie.

    Annoncé dans la foulée de la frappe punitive américaine en Syrie, l’envoi d’un porte-avions américain près des côtes nord-coréennes a été largement interprété comme une démonstration de force de l’administration Trump.

    Le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a estimé que la présence de cette flotte donnait “des options au président dans la région”.

    “Je pense que quand vous voyez un porte-avions croiser dans la région comme cela, cette présence est clairement une énorme dissuasion”, a-t-il dit au cours de son point de presse hier.

    “Le déploiement insensé américain pour envahir la RPDC a atteint une phase préoccupante”, a réagi un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle KCNA, en utilisant le nom officiel du régime (République populaire démocratique de Corée, RPDC).

    “La République populaire démocratique de Corée est prête à réagir, quel que soit le type de guerre voulu par les États-Unis”, a-t-il ajouté.

    Donald Trump a de son côté demandé à ses conseillers “un éventail complet d’options” contre le programme nucléaire de Pyongyang, a expliqué dimanche dernier son conseiller à la sécurité nationale, le général en exercice H. R. McMaster.

     

    AFP

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete