Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Le terminal de croisière pourra accueillir près de 3 000 passagers

mercredi 28 juin 2017

terminal croisière

Le bâtiment sera situé au niveau de l’actuel Fare manihini, en face de l’épi nord. Il sera bordé d’un parc (côté route), accessible aux passagers et à la population,
et d’une promenade le long de la mer, réservée aux croisiéristes sur le départ et aux locaux lorsque les paquebots ne seront pas à quai. (© Photo : DR)


Le Port autonome de Papeete a présenté, hier, le projet du futur terminal de croisière qui doit voir le jour place Vaiete, en janvier 2020. D’ici deux ans et demi, donc, les croisiéristes en escale à Papeete pourront patienter et se reposer dans un bel espace aéré. Le nouveau terminal de croisière pourra accueillir jusqu’à trois paquebots simultanément.

Le front de mer est en phase de changement, une fois de plus. Après l’aménagement du parc Paofai, puis la construction de la gare maritime, place cette fois à la réalisation d’un terminal de croisière, au niveau de la place Vaiete.
Le secteur de la croisière ne cesse de croître en Polynésie française. Il représente d’ailleurs plus de 20 % des recettes touristiques du Pays, soit près de 12,5 milliards de francs.

Mais aujourd’hui, il n’existe aucune infrastructure à quai pour accueillir les passagers lors des escales.
“Les compagnies maritimes sont obligées de dresser des chapiteaux sur le quai pour entreposer les valises des passagers qui débarquent. Quant aux touristes qui arrivent directement de l’aéroport pour partir en croisière, ils ont généralement une longue période d’attente, calculée en fonction des aléas des transports aériens. Et, là encore, les compagnies maritimes se retrouvent dans l’obligation de louer une salle à la mairie de Papeete pour les accueillir et leur permettre de s’asseoir et d’avoir les bagages avec eux, avant de pouvoir monter à bord de leur paquebot”, explique Georges Puchon, directeur du Port autonome.
Si la Polynésie française veut pouvoir attirer plus de bateaux de croisière dans ses eaux, il lui faut aujourd’hui investir dans une infrastructure digne de ce nom pour pouvoir traiter les flux de passagers et leurs bagages.

Le Port autonome a donc lancé un concours d’architecture, sur la base d’un cahier des charges très contraignant, pour la construction d’un terminal de croisière place Vaiete, qui a été remporté par un cabinet d’architectes belge Tetra, associé à un architecte local : Stanley Vota (qui a déjà à son actif la chapelle œcuménique du centre hospitalier de Polynésie française).

 

Une passerelle piétonne

 

Le projet a été présenté, hier, à la presse en présence du ministre de l’Équipement, Luc Faatau et de son prédécesseur, Albert Solia, de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, du ministre de l’Urbanisme Jean-Christophe Bouissou, du vice-président et du président du Pays.

D’ici deux ans et demi, donc, les croisiéristes en escale à Papeete pourront patienter dans un bel espace aéré doté d’une salle d’attente, d’une bagagerie, d’un bar-restaurant, de toilettes, avec un accès au Wi-Fi gratuit.
Le nouveau terminal de croisière s’inscrira dans la prolongation de ce qui a déjà été réalisé sur le front de mer, avec un bâtiment en bois tropical et une prédominance de verdure avec l’aménagement d’un parc juste en bordure de celui-ci.

Il pourra accueillir jusqu’à trois paquebots simultanément, soit près de 3 000 passagers. Cette infrastructure a également été pensée pour s’intégrer au centre-ville et à l’activité de la place Vaiete, car  “lorsque les touristes arrivent en Polynésie, ce qu’ils retiennent de leur séjour, ce n’est pas le bel hôtel qu’ils ont visité ou le restaurant où ils sont allés manger, mais c’est l’accueil polynésien. C’est pourquoi nous avons opté pour un bâtiment ouvert sur l’extérieur avec un parc et des espaces que la population pourra elle aussi fréquenter”, explique l’architecte.

Aujourd’hui, en effet, les paquebots n’occupent le quai de Papeete que 60 jours par an, les espaces “salle d’attente” et “bagagerie” situés au rez-de-chaussée du bâtiment pourront, en dehors des périodes d’activité de croisière, se reconvertir en salle de réception, salle de conférence ou accueillir des salons. Quant au bar-restaurant situé à l’étage, il sera ouvert à tous, sept jours sur sept. Une passerelle piétonne verra également le jour en hauteur pour permettre aux passagers et à la population de transiter entre le terminal et le marché de Papeete, sans perturber la circulation des véhicules.

Les premiers travaux de désamiantage et de déconstruction des bâtiments actuels (office du tourisme, Tahiti Tourisme et le ministère du Tourisme) démarreront dès le mois d’août.
Les travaux démarreront en mars 2018 et ont été estimés à 900 millions de francs. Le nouveau terminal devrait être opérationnel en janvier 2020. 

 

Élénore Pelletier

 

Capture d’écran 2017-06-28 à 09.15.16

335
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete