Teroma primaire entièrement désamiantée

    vendredi 12 août 2016

    école

    Mardi, une équipe communale s’est déplacée dans les différents établissements de la ville pour faire un point sur les travaux effectués durant les vacances scolaires de cet été. (Photo : Élénore Pelletier)


    Quarante-sept millions de travaux pour les écoles de la commune

     

    Cet été, les employés du service bâtiment et infrastructure de la commune de Faa’a n’ont pas chômé. Toutes les écoles de la ville ont fait l’objet de travaux, de plus ou moins grande envergure, pour permettre aux élèves de rentrer en classe dans de bonnes conditions.

    Mardi, une équipe communale s’est rendue dans plusieurs établissements pour faire le point sur les rénovations et aménagements effectués durant ces deux mois de vacances scolaires.

    Avant ces congés, les directeurs d’école de la commune avaient émis des demandes de travaux pour améliorer les conditions de travail des élèves et du personnel enseignant.

    Près de 80 % d’entre elles ont pu être honorées par les services de la commune”, se satisfait la mairie.

     

    À l’école primaire Teroma

    L’école primaire Teroma est celle qui a bénéficié des travaux les plus coûteux. En effet, 27 millions de francs ont été déboursés par la commune pour désamianter et recarreler cinq salles de classe.

    C’est une entreprise spécialisée dans ce type de travaux qui s’en est occupée.

    Il faut savoir que s’il est interdit d’utiliser de l’amiante dans les constructions depuis 2008 en métropole, cette interdiction n’est entrée en vigueur que depuis 2011 sur le territoire. Depuis trois ans, lorsque les communes souhaitent effectuer des travaux dans les écoles, elles sont obligées de faire des tests d’amiante. On a fait ces tests dans nos 12 établissements et on a détecté de l’amiante dans quatre d’entre eux. Dans une des écoles, l’amiante était dans les toilettes et les travaux ont été immédiatement réalisés. Dans deux autres écoles, les salles concernées étaient des espaces pédagogiques ou d’éveil et ont été condamnées, dans l’attente de travaux futurs. Le plus urgent à traiter était l’école Teroma, puisque l’amiante avait été repérée dans cinq salles de classe”, explique Victoire Laurent, élue chargée de l’éducation.

    En attendant les travaux de désamiantage, les classes avaient été encapsulées pour ne pas porter atteinte à la santé des enfants. Aujourd’hui, l’école est saine et ne présente plus aucun risque.

     

    À l’école Ruatama

    La directrice par intérim Melba Ruahe se réjouit des travaux qui ont été effectués par les employés communaux. Un des principaux problèmes rencontrés par l’école provenait du soleil qui, chaque après-midi, tapait directement dans les salles de classe, produisant ainsi beaucoup de chaleur.

    Ce n’est pas dans notre politique de climatiser les classes, car la climatisation, c’est gourmand énergétiquement parlant. On préfère mettre des brasseurs d’air et trouver des solutions plus naturelles. Ce qui nous a été proposé par les architectes, c’est d’installer des murs végétaux à l’extérieur des classes pour atténuer l’impact du soleil. C’est ce que nous avons mis en place”, explique Victoire Laurent, élue chargée de l’éducation.

    Aujourd’hui, des ombrières bordent toutes les salles de classe, conférant à l’école des allures d’“hacienda”. Au pied de chacune d’elles, des plantes grimpantes ont été mises en terre et viendront recouvrir les ombrières pendant l’année.

    Un gros budget a également été alloué à la rénovation du réfectoire vieillissant : les toitures ont été entièrement refaites et repeintes, des ventilateurs muraux ont été posés, des bancs et des tables toutes neuves confectionnées…

    Une dalle a également été coulée à l’arrière d’une salle de classe, offrant ainsi un espace de jeux propre et sécurisé aux enfants. Au total, près de 1,6 million de travaux ont été effectués dans cet établissement.

     

    Autres établissements scolaires

    L’école Farahei a bénéficié de travaux assez importants : réparation de la toiture suite à des infiltrations d’eaux pluviales, peinture des plafonds et des sols et encapsulage d’amiante dans deux salles de classe.

    À l’école Vaiaha, l’allée pour se rendre au réfectoire a été entièrement rénovée. Les façades et les sols de l’école, quant à eux, ont été repeints. À l’école Pamatai primaire, plusieurs fuites dans la cour de l’école ont été réparées et l’alimentation en eau potable rénovée.

    Au total, en 2016, la commune a déjà investi plus de 47 millions de francs en travaux sur l’ensemble de ses écoles.

     

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete